CORDIS - Résultats de la recherche de l’UE
CORDIS

Nordic Energy Efficiency Mortgages

Article Category

Article available in the following languages:

Aider les propriétaires à dire «oui» aux rénovations énergétiques

Comment un projet aide les consommateurs nordiques à réaliser des économies et à préserver l’environnement en améliorant l’efficacité énergétique de leurs logements.

Changement climatique et Environnement icon Changement climatique et Environnement

Ce n’est pas pour rien que l’on appelle l’Europe le «Vieux Continent». Prenons l’exemple de son parc immobilier. Sur les quelque 250 millions de logements disséminés en Europe, à peine 10 % ont été construits au cours de la dernière décennie. En d’autres termes, ils sont non seulement vieux, mais aussi très inefficaces. En réalité, les bâtiments sont les plus gros consommateurs d’énergie de l’UE, puisqu’ils représentent 40 % de sa consommation totale. Heureusement, ces logements inefficaces peuvent être rendus économes en énergie grâce à des travaux de rénovation. Le défi consiste à inciter les propriétaires à les entreprendre. Selon l’European Climate Foundation, les citoyens de l’UE sont prêts à effectuer des travaux de rénovation énergétique dans leur logement afin, entre autres, de réduire leur facture d’énergie. Le problème est que beaucoup hésitent à le faire en raison des coûts perçus et de la complexité de l’organisation des travaux de rénovation. Pour combler ce fossé entre désir et réticence, des initiatives telles que le projet NEEM, financé par l’UE, ont été lancées. Ce projet entend réduire l’écart d’efficacité énergétique dans les pays nordiques grâce au pôle Nordic Energy Efficient Mortgage (NEEM). «L’écart d’efficacité énergétique décrit le phénomène au cours duquel de nombreuses rénovations énergétiques rentables ne sont pas entreprises simplement en raison d’un manque de sensibilisation des ménages et de coûts de transaction élevés», explique Astrid Nielsen, économiste à Copenhagen Economics, le partenaire coordinateur du projet.

Une solution pour répondre à la demande

Les recherches menées dans le cadre de l’essai pilote ont confirmé que les ménages nordiques sont effectivement très intéressés par des conseils avisés en matière de rénovation énergétique. Lorsqu’ils ont été appelés par un conseiller bancaire, 96 % d’entre eux ont déclaré qu’ils souhaitaient recevoir l’analyse énergétique numérique de NEEM. Après avoir étudié cette analyse, 70 % des ménages ont déclaré vouloir recevoir des offres plus spécifiques sur des rénovations énergétiques concrètes. Sachant que la demande existait, le pôle NEEM a été conçu pour fournir les informations ainsi que le soutien dont les ménages avaient besoin pour entreprendre en toute confiance des travaux de rénovation énergétique. «Nous avons mis en place le pôle afin de simplifier et d’automatiser le processus de recherche de rénovations énergétiques rentables pour les logements résidentiels», ajoute Astrid Nielsen.

Des recommandations personnalisées et fondées sur des données

Le pôle NEEM fournit des recommandations individuelles, fondées sur des données et faciles à comprendre, en vue d’optimiser l’efficacité énergétique d’un logement. De plus, ce service est gratuit. Pour commencer, il utilise un compteur d’efficacité énergétique pour estimer la performance énergétique réelle d’un logement. Le compteur prend en compte des facteurs tels que la consommation d’énergie horaire, les données météorologiques, l’étanchéité au vent et l’isolation. Avec ces données, le pôle calcule ensuite les coûts de rénovation énergétique et les économies réalisées pour différents niveaux de labels énergétiques. Après avoir déterminé le meilleur label pour son logement, le client reçoit des recommandations concrètes pour mener à bien la rénovation. «Notre objectif est de faire en sorte qu’un ménage n’ait qu’à dire “oui” pour recevoir un plan d’action sur mesure qui soit rentable pour son foyer», explique Astrid Nielsen.

Automatiser l’efficacité

Le projet NEEM a permis de mettre au point une solution automatisée pour faciliter la rénovation énergétique des logements. Bien qu’il reste encore du travail à faire, notamment en ce qui concerne la sélection et la coordination des entrepreneurs, le projet espère transformer ses recherches en une solution commerciale viable. «Il est essentiel de combler l’écart d’efficacité énergétique pour atteindre l’objectif de la stratégie pour une vague de rénovations de l’UE, qui consiste à rénover 35 millions de bâtiments d’ici 2030. Une réussite permettrait de considérablement réduire la consommation totale d’énergie du parc immobilier et mettrait l’UE sur la voie de la réalisation de ses ambitieux objectifs climatiques», conclut Astrid Nielsen.

Mots‑clés

NEEM, efficacité énergétique, rénovation énergétique des logements, bâtiments, consommation d’énergie, propriétaires, écart d’efficacité énergétique

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application