Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

A l'occasion de la Journée mondiale du sida, le Commissaire Flynn présente l'action communautaire contre le sida

A l'occasion de la Journée mondiale contre le sida, le 1er décembre 1995, Padraig Flynn, membre de la Commission européenne chargé des Affaires sociales, a présenté les activités de l'Union européenne dans le cadre de la lutte contre le sida/VIH. Commentant la gravité de la s...

A l'occasion de la Journée mondiale contre le sida, le 1er décembre 1995, Padraig Flynn, membre de la Commission européenne chargé des Affaires sociales, a présenté les activités de l'Union européenne dans le cadre de la lutte contre le sida/VIH. Commentant la gravité de la situation, M. Flynn a noté que "plus de 140 000 cas de sida ont été recensés dans l'Union européenne, auxquels il faut ajouter 500 000 autres personnes qui ont contracté le virus VIH. Dans le monde, quelque 15 millions de personnes sont séropositives ou atteintes du sida et chaque jour plus de 6 000 personnes contractent le virus VIH. Cette triste comptabilité montre également que le sida touche toutes les couches de la population: enfants et adultes, hommes et femmes, hétérosexuels et homosexuels". Face à ce fléau, la Commission européenne et les Etats membres ont décidé de mener trois types d'actions: - Mise en oeuvre d'un nouveau programme d'action de l'Union européenne pour lutter contre le sida et certaines autres maladies transmissibles de 1996 à 2000 (la proposition fait actuellement l'objet d'un examen par le Conseil des ministres et le Parlement européen); - Mise en oeuvre de programmes de recherche, au titre du quatrième programme-cadre de recherche et développement technologique en cours, lesquels bénéficient d'un financement de 27 millions d'écus; - Assistance aux pays en voie de développement dans le cadre de la politique des relations extérieures de l'Union européenne. Le budget proposé pour le nouveau programme d'action communautaire contre le sida est de 49,6 millions d'écus. M. Flynn a exprimé l'espoir que, "compte tenu de l'importance et de l'urgence de cette question", le programme soit adopté avant la fin de 1995. Le nouveau programme s'articulera autour des activités suivantes: - Surveillance et contrôle de certaines maladies transmissibles; - Prévention de la transmission; - Education, formation et information; - soutien social et psychologique aux personnes séropositives ou atteintes du sida; - Lutte contre la discrimination à l'égard des personnes séropositives ou atteintes du sida. Adopté en 1991, le premier programme "L'Europe contre le sida" (1991-1993) a été axé sur la prévention au travers d'actions d'information et d'éducation. Il a été prolongé jusqu'à la fin de 1995. Depuis 1991, 309 projets d'action communautaires, réunissant au moins deux Etats membres, ont reçu au total 30 millions d'écus de la Communauté européenne. Cet investissement a donné une très grande impulsion, au sein de la Communauté, à la lutte contre le sida, ce qui a conduit à la mise en place et au développement de nombreux réseaux. M. Flynn a cité, à titre d'exemple, la campagne médiatique internationale de prévention du sida ciblée sur les jeunes touristes et mise en oeuvre dans les quinze Etats membres. Cette campagne a également donné un élan aux activités menées dans certains pays d'Europe orientale ainsi qu'à Malte et en Tunisie. En conclusion, M. Flynn a reconnu qu'"en dépit des efforts considérables déployés en Europe et dans le monde, il reste malheureusement vrai que le VIH/sida continue à se propager". Mais "(...) la prévention est possible et efficace. L'étendue et la rapidité de la propagation de l'infection par le VIH ne sont pas des processus inexorables. En intensifiant les efforts, il est possible de réduire la progression des infections".