Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Les activités de l'UE dans le domaine de la sûreté nucléaire, l'année du 10e anniversaire deTchernobyl

Le 26 avril 1996, le monde commémorera le 10e anniversaire de l'accident nucléaire de Tchernobyl.Depuis 1987, les programmes internes de recherche et de développement de l'UE ont tenu comptede Tchernobyl et, en particulier, de l'impact radiologique de l'accident et du niveau d...

Le 26 avril 1996, le monde commémorera le 10e anniversaire de l'accident nucléaire de Tchernobyl.Depuis 1987, les programmes internes de recherche et de développement de l'UE ont tenu comptede Tchernobyl et, en particulier, de l'impact radiologique de l'accident et du niveau de préparationà d'éventuelles catastrophes. La sûreté nucléaire est une priorité de l'action de l'UE. Dans lecadre de son programme actuel dans le domaine de la sûreté de la fission nucléaire, l'UE finance unprojet de 10,5 millions d'ECU qui a notamment pour objet d'améliorer la gestion des terrescontaminées par des matériaux radioactifs dans l'ex-Union soviétique et de mieux veiller à la santéet au bien-être des populations exposées au risque. Dans le cadre de son programme TACISd'assistance technique aux Etats de l'ancienne Union soviétique, l'UE aide la Russie, l'Ukraine, laBiélorussie et d'autres républiques à moderniser leurs réacteurs nucléaires et à améliorer leur"culture" de la sécurité dans tous les secteurs d'utilisation de l'énergie nucléaire à des fins civiles.TACIS a déjà affecté 30,4 millions d'ECU aux travaux qui doivent précéder la construction dunouveau sarcophage de la tranche 4 de Tchernobyl ainsi que de la nouvelle usine de retraitement desdéchets liée à cette opération. TACIS avait financé précédemment, à hauteur de près de 15millions d'ECU, plusieurs projets intéressant Tchernobyl. Ceux-ci ont contribué à améliorer lasécurité de la centrale sur le plan de la protection contre l'incendie, à faire avancer ladécontamination locale, à gérer les déchets radioactifs à l'intérieur de la zone d'exclusion et àdiffuser des informations crédibles et sûres au sujet de la nature et de la réduction des risques dusaux rayonnements. L'UE a participé à plusieurs projets de recherche sur les conséquences deTchernobyl dans le cadre de l'"accord sur la coopération internationale en matière de recherche surles conséquences de l'accident de Tchernobyl" qu'elle a signé en 1992 avec l'Ukraine, la Biélorussieet la Russie. Au total, 16 projets ont été réalisés à ce jour, avec la participation de 120 laboratoiresétablis dans les trois républiques et de 80 autres établis dans l'UE. Les projets de recherchedu programme commun comprennent: - une étude sur le transfert, dans la chaîne alimentairehumaine, des matières radioactives présentes dans l'environnement - une étude des stratégies dedécontamination et de restauration - l'étude des effets épidémiologiques de l'accident, notammentl'apparition du cancer de la thyroïde chez les enfants vivant près de Tchernobyl en 1986 - la miseau point de procédures de gestion d'urgence et l'amélioration de la préparation auxcatastrophes. Le programme commun de recherche a quatre objectifs: - donner auxscientifiques la possibilité de mieux comprendre l'impact de la contamination radioactive sur la santéet l'environnement et de rechercher des moyens de l'atténuer - aider ceux qui, dans les troisrépubliques, doivent évaluer et atténuer les conséquences de l'accident de Tchernobyl - aider lesgouvernements intéressés à apporter une réponse politique rationnelle à la catastrophe - aider àatténuer les souffrances des victimes directes de l'accident.

Pays

Biélorussie, Russie, Ukraine

Articles connexes