Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

La Commission adopte un rigoureux projet de budget préliminaire pour 1997

Bien que le montant consacré à la recherche et au développement soit accru de 8,5% dans le projet de budget préliminaire de la Commission pour 1997, adopté le 30 avril 1996, la rigueur budgétaire s'est traduite par un ralentissement global marqué par rapport à l'année précéden...

Bien que le montant consacré à la recherche et au développement soit accru de 8,5% dans le projet de budget préliminaire de la Commission pour 1997, adopté le 30 avril 1996, la rigueur budgétaire s'est traduite par un ralentissement global marqué par rapport à l'année précédente. Les propositions de dépenses se montent, au total, à 174,439 milliards d'ECU, ce qui représente une augmentation de 3% seulement des ressources fournies par les Etats membres par comparaison avec 1996. Le budget communautaire pour 1997 concorde toutefois avec les budgets des Etats membres dans la perspective de l'Union économique et monétaire. Sans les dépenses supplémentaires substantielles occasionnées par la "crise de la vache folle", l'augmentation du budget de l'UE serait limitée à 2% pour 1997. Le projet de budget 1997 accentue le profil des dépenses communautaires. Il renforce le soutien communautaire aux activités qui stimulent la croissance économique et favorisent l'emploi. Le montant alloué aux réseaux transeuropéens est accru de 26%, tandis que les ressources consacrées à la coopération avec les pays d'Europe centrale et orientale (programme PHARE) et avec les pays méditerranéens (programme MEDA) sont de nouveau augmentées suite aux décisions du Conseil européen de Cannes en juin 1995. Des dispositions sont également prises en ce qui concerne l'assistance de l'UE à la reconstruction de l'ex-Yougoslavie, conformément aux engagements pris lors des conférences internationales des donateurs. En plus des activités de recherche et de développement et des réseaux transeuropéens, les domaines des politiques intérieures qui ont été particulièrement renforcés sont les petites et moyennes entreprises, les programmes d'éducation et de formation (SOCRATES, LEONARDO DA VINCI et JEUNESSE POUR L'EUROPE), les programmes de santé, la lutte contre la drogue et la coopération dans les domaines de la justice et des affaires intérieures. S'agissant des politiques extérieures, la Commission propose également d'accroître les ressources allouées à l'assistance aux Nouveaux Etats indépendants issus de l'ex-Union soviétique (programme TACIS) et à la coopération avec l'Asie et l'Amérique latine. La proposition de la Commission lance la procédure budgétaire pour 1997. A la suite de deux lectures au Conseil des ministres et au Parlement européen, le budget communautaire pour 1997 devrait être adopté par le Parlement en décembre 1996.