Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Evaluation probabiliste de sécurité concernant les émissions radioactives suite à une rupture du tube du générateur à vapeur

La DG XI de la Commission européenne vient de lancer un appel d'offres, ouvert en permanence pour une étude en vue de l'évaluation probabiliste de sécurité concernant les émissions radioactives suite à une rupture du tube du générateur à vapeur. En 1992, le groupe de travail ...

La DG XI de la Commission européenne vient de lancer un appel d'offres, ouvert en permanence pour une étude en vue de l'évaluation probabiliste de sécurité concernant les émissions radioactives suite à une rupture du tube du générateur à vapeur. En 1992, le groupe de travail sur la sécurité des réacteurs de la Commission européenne a lancé un test de performance en vue de l'évaluation réaliste des émissions radioactives dues à des défauts liés à une rupture du tube du générateur à vapeur. Les résultats de ce test de performance ("Méthodes réalistes de calcul des émissions radioactives dues à des défauts liés à une rupture du tube du générateur à vapeur", EUR 15615 EN 1994) ont démontré, entre autres, que certaines séquences accidentelles, dans certaines des centrales concernées, peuvent faire diminuer l'efficacité du processus de rétention des produits de fission, provoquant des émissions radioactives plus importantes que prévu. Toutefois, la probabilité de ces séquences n'a pas été quantifiée. La présente étude vise à l'évaluation probabiliste de ces émissions de produits de fission dues à des défauts liés à une ruputre du tube du générateur à vapeur, et à l'identification des principales séquences accidentelles à risque. La présente étude sera réalisée sous la forme d'un test de performance impliquant des organisations originaires de cinq Etats membres différents de l'UE. Chacune de ces organisations sélectionnera une centrale nucléaire de référence pour laquelle des données suffisantes ont été rassemblées dans le cadre des études PSA de niveau 1, et identifiera les séquences de défauts liés à une rupture du tube du générateur mentionnées ci-dessus qui constituent la cause essentielle dans les principales séquences accidentelles à risque. Une analyse/synthèse des résultats sera réalisée par une autre organisation ne participant pas au test de performance, dans le but d'obtenir à partir des différentes contributions des informations de type générique, en tenant compte des différences de conception, de méthode et d'hypothèses de calcul. L'étude devra être achevée dans les 12 mois qui suivent la signature du contrat.

Articles connexes