Skip to main content

Development of an intelligent learning pad-printing system

Article Category

Article available in the folowing languages:

Tampographie: l'impression intelligente

La tampographie appliquée à des objets en 3D de différentes formes et de tailles variées, comme les touches d'un clavier, est l'une des méthodes d'impression les plus performantes développées pour l'industrie graphique. Cependant, les progrès réalisés depuis son invention sont rares et les limites de cette méthode font qu'elle est devenue chère, inadaptée aux chaînes de production modernes et qu'elle demande beaucoup de main d'oeuvre. Aujourd'hui, de nouvelles innovations concernant les processus d'automatisation et les encres en font une technique plus compétitive, moins chère et capable de traiter de gros volumes dans le cadre d'un processus totalement automatisé.

Technologies industrielles

Pour réussir à greffer une image sur un objet en 3D, dont les surfaces peuvent être lisses ou symétriques, à l'aide d'une machine à tampographier (dans des systèmes ouverts ou fermés), la viscosité de l'encre est d'une importance capitale pour que les plaques d'impression puissent adhérer au tampon encreur afin d'imprimer l'image sur la surface de destination. Pour que cette procédure soit efficace et économique, la qualité de l'encre et la nature des surfaces à imprimer constituent des facteurs essentiels. En raison de cette méthode particulière, certaines surfaces et certaines encres ne peuvent pas être utilisées. Il est par exemple très difficile d'imprimer sur des produits en verre ou à base de silicone et les encres à séchage UV ne sont pas adaptées à ce processus. Néanmoins, les derniers progrès en la matière ont permis d'utiliser des encres à séchage UV qui ne nécessitent aucun solvant ni aucun additif. Actuellement, le marché utilise des encres auxquelles on peut ajouter des retardateurs, des solvants, des agents matants, des promoteurs d'adhérence, des diluants et des catalyseurs, en fonction du matériau de la surface sur laquelle l'impression est effectuée. Dans tous les cas, les encres sont à base de résine pour assurer une viscosité maximum de l'encre, et le mélange ou la fusion d'encres adaptées est un processus complexe et coûteux. Ce système intelligent de tampographie, mis au point par une société néerlandaise, offre des avantages considérables. Non seulement il peut utiliser des encres à séchage UV, qui sont généralement de meilleure qualité et offre une plus grande durabilité, mais ce système est extrêmement automatisé, ce qui rend l'ensemble du processus très rapide et fiable. Le processus haute vitesse est associé à une technologie de capteur pouvant analyser la qualité de l'image en cours de préparation, tout en étant programmé avec la capacité algorithmique d'analyser les pannes d'impression. Etant totalement automatisé et utilisant des encres de meilleure qualité, le processus de tampographie est aujourd'hui devenu un processus monocycle dans lequel la réimpression des surfaces n'est pas nécessaire. Cela permet donc d'économiser de la main d'oeuvre et de réduire les coûts, et la maintenance du système ne nécessite pas de connaissances spécifiques. Cette innovation technologique inclut également une nouvelle technique de gravure laser des matériaux, des concepts visant à construire du matériel de tampographie à partir de modules et l'analyse de la déformation des tampons, ce qui fait de ce produit une application qui augmentera la compétitivité européenne sur ce marché de la tampographie.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application