Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Solutions utiles et économiques pour l'industrie

Les charges minérales s'avèrent précieuses pour de nombreuses applications industrielles relatives au papier et aux peintures. Cependant, leurs coûts de fabrication sont extrêmement élevés et par conséquent, elles sont très onéreuses. Pour répondre à ce problème, un projet de recherche industrielle financé par l'UE est parvenu à exploiter des résidus minéraux provenant d'agrégats de roche. Il est possible d'utiliser ces charges de sous-produit développées peu onéreuses dans une multitude d'applications, telles que les peintures industrielles, l'emballage et le papier hygiénique ainsi que dans l'asphalte et les blocs de béton légers.

Technologies industrielles

Les charges minérales sont des matériaux à grains fins, d'une taille de moins de 2mm, extraites pour produire des charges primaires, telles que le kaolin et le carbonate de calcium. Ces charges primaires présentent de grandes caractéristiques qualitatives; en témoignent leur niveau de luminosité et leurs propriétés rhéologiques. Par conséquent, elles sont utilisées dans de nombreuses applications dans lesquelles les charges à forte teneur sont nécessaires, telles que le papier culturel et les peintures pour usage domestique. Néanmoins, l'extraction et le traitement de ces charges sont des procédures très coûteuses, ce qui en fait des matériaux extrêmement onéreux. D'un autre côté, les carrières d'agrégats de roche concassée produisent de grandes quantités de résidus minéraux. Actuellement, ce matériau à grains fins précieux est quasiment non exploitable et en plus il ne respecte pas l'environnement. En prenant l'initiative d'utiliser ces résidus minéraux fins, les efforts de ce projet se sont concentrés sur la production de BPF (By-Product Fillers, charges de sous-produit) plus économiques afin de remplacer les charges primaires coûteuses. En outre, une nouvelle technique de broyage, appelée Vortex Grinder, a été intensément testée afin de réduire la taille des particules pour élever la valeur des résidus et étendre leurs utilisations. Les principales sources de ces charges de sous-produit étaient des résidus minéraux de deux types de roche concassée, à savoir siliceux et calcaires. Les charges de sous-produit développées ont été utilisées dans plusieurs applications pour lesquelles les besoins qualitatifs des charges sont moins importants. Parmi ces applications, l'on peut citer des membranes élastomères, des peintures, du plastique renforcé à la fibre de verre, du papier, de l'asphalte, du béton, des couches de fondation et des sols artificiels. Avec l'aide du Vortex Grinder, les partenaires du projet ont non seulement produit une poudre fine à partir de grosses particules, mais ils ont également réussi à réduire la taille moyenne des particules des poudres fines. Les bénéfices de ce projet sont énormes. Des chiffres indicatifs montrent que 0,5% des résidus produits chaque année dans l'UE génèrent 32 millions d'euros par an pour les exploitants de carrières et plus de 10 millions d'euros par an pour les industries utilisatrices. Par conséquent, il est attendu que la capacité des charges de sous-produit à remplacer les charges primaires pourra donner un coup de fouet à la compétitivité de l'industrie européenne à la fois pour les producteurs et pour les utilisateurs de ces charges.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application