Skip to main content

The molecular basis of radiosensitivity

Article Category

Article available in the folowing languages:

Pour mieux comprendre l'évolution du cancer

Le cancer est sans aucun doute l'une des maladies les plus redoutables, existant sous différentes formes et nécessitant l'engagement d'activités de recherche de différentes disciplines. Grâce à de nombreux progrès récents, la génétique constitue un domaine très prometteur qui pourrait permettre de mettre en oeuvre des innovations concernant le traitement et le pronostic précoce des cancers. Ce projet, financé par la Communauté européenne, a permis d'examiner en détail les mécanismes moléculaires par lesquels les rayonnements ionisants (une cause importante du cancer) provoquent le cancer et des troubles génétiques.

Santé

L'exposition aux rayonnements ionisants constitue un risque élevé d'apparition du cancer puisque l'énergie correspondante est suffisante pour provoquer des modifications chromosomiques. Néanmoins, les réactions aux rayonnements sont très variées parmi la population humaine; elles dépendent largement des gènes et des produits génétiques qui influencent la radiosensibilité. Parmi les autres points importants, citons la fonction de ces produits génétiques des molécules aux organismes complets, et les effets de ces gènes déficients sur les cellules, animales et humaines. Les principales découvertes de ce projet couvrent tous les aspects majeurs de la réparation de l'ADN dans les cellules qui varient en fonction de l'organe, l'organisme, la structure chromosomique et l'organisation nucléaire. Parmi les voies de réparation de l'ADN, le processus complexe de la réparation par excision de nucléotides s'est avéré être le plus courant. L'isolation des gènes de réparation humains chez les patients sujets à des maladies cancéreuses (xeroderma pigmentosum) et des expériences sur des rongeurs ont permis d'étudier la relation entre les fonctions de réparation et l'apparition de la tumeur. Dans le but de mettre au point une technologie adaptée de contrôle biologique, la sensibilité de différents critères d'évaluation biologiques, tels que les aberrations chromosomiques, a été évaluée dans les cellules sanguines humaines exposées à des produits chimiques et des rayonnements ionisants. En outre, à l'aide de techniques appropriées de cytogénétique moléculaire sur des sujets exposés aux rayonnements ionisants, les responsables du projet ont évalué les doses de rayonnements absorbés dans différentes situations d'exposition (aiguë ou chronique). Dans la vie quotidienne, les hommes rencontrent au moins un million d'électrophiles différents à des niveaux d'exposition variés, dont les interactions avec le matériel génétique sont difficiles à évaluer. Tous ces agents ont un impact sur l'ADN dans les cellules, ce qui fait d'eux d'éventuels carcinogènes et ce qui rend la protection contre le rayonnement extrêmement difficile. Face à ce besoin, de nouveaux modèles en cours de développement pourraient être utilisés pour évaluer les risques d'éventuels agents génotoxiques dans l'environnement et le milieu professionnel. Les responsables du projet recherchent donc des collaborateurs travaillant sur l'évaluation des risques liés aux mutagènes et aux carcinogènes.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application