CORDIS
Résultats de la recherche de l’UE

CORDIS

Français FR

Digital Europe: E-commerce and Sustainable Development

Informations projet

N° de convention de subvention: IST-2000-28606

  • Date de début

    1 Juillet 2001

  • Date de fin

    31 Juillet 2003

Financé au titre de:

FP5-IST

  • Budget total:

    € 952 959

  • Contribution de l’UE

    € 636 019

Coordonné par:

THE FORUM FOR THE FUTURE

Français FR

L'Europe numérique – faux pas ou coup de grâce ?

Deux des objectifs ambitieux de l'Europe sont de devenir l'économie des technologies de l'information la plus compétitive au monde et de développer l'Europe en fonction d'un projet engagé de cohésion régionale. Pour y parvenir, il nous faut comprendre où nous en sommes et déterminer avec précision ce qu'il reste à faire.

Économie numérique

Si l'Europe veut devenir la région des technologies de l'information et des communications la plus compétitive et la plus développée au monde, son évolution doit être uniforme, ses avantages à la portée de tous. Dès lors, sans cohésion régionale, l'évolution de l'Europe sera à la fois unilatérale et entravée par les régions moins à même de tirer profit des avantages offerts. Une étude entreprise par un consortium européen a tenté de découvrir dans quelle mesure l'Europe avait atteint les objectifs définis à Lisbonne. L'étude a tenté d'être la plus complète possible, en évaluant un nombre considérable de problèmes. Elle s'est penchée à la fois sur des problèmes à grande échelle de l'UE et sur des questions locales. Elle a par exemple tenté de déterminer si les seules forces du marché allaient favoriser un développement spatial plus équilibré ou créer au contraire un fossé numérique entre les différentes régions européennes. Elle a également tenté d'identifier d'autres raisons expliquant pourquoi certaines régions pourraient se développer plus vite que d'autres. Elle a étudié des paramètres tels que les vitesses de connexion, les coûts liés, les services mobiles et le comportement des consommateurs d'une région. D'une manière générale, les résultats de l'étude ont mis en évidence les nombreux avantages complémentaires liés au respect des deux objectifs. Tout d'abord, une utilisation accrue des technologies TIC devrait entraîner une plus grande dispersion de l'activité économique. Même s'il s'agit-là une bonne nouvelle, l'étude révèle également l'existence de certains conflits d'intérêt. Par exemple, une évolution vers une économie basée sur la connaissance devrait se traduire par une diminution de la cohésion européenne. Autrement dit, en devenant plus compétitive d'un côté, l'UE a peu de chances de maintenir en permanence son unité. Cette tendance, connue sous le nom de "clustering", n'est pas un phénomène nouveau. Jusqu'à présent, l'étude n'est pas parvenue à déterminer vraiment si le clustering enregistré était le résultat de déséquilibres régionaux préliminaires à une économie basée sur la connaissance ou s'il était directement imputable à l'exploitation des technologies de l'information. Ces résultats restent toutefois provisoires et l'étude conclut que des recherches supplémentaires seront nécessaires en vue d'obtenir une vue globale complète. Il est en revanche manifeste que les objectifs ambitieux du projet européen sont loin d'être atteints, même si, pour l'instant, nous avançons dans la bonne voie.

Informations projet

N° de convention de subvention: IST-2000-28606

  • Date de début

    1 Juillet 2001

  • Date de fin

    31 Juillet 2003

Financé au titre de:

FP5-IST

  • Budget total:

    € 952 959

  • Contribution de l’UE

    € 636 019

Coordonné par:

THE FORUM FOR THE FUTURE