Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Avis concernant le troisième appel de propositions de projets de validation et de transfert de technologies

A la lumière du très grand intérêt manifesté pour les activités de "validation et transfert de technologies" du programme communautaire spécifique de diffusion et de valorisation des résultats des actions de RDT (INNOVATION), comme l'ont démontré les deux premiers appels dans ...

A la lumière du très grand intérêt manifesté pour les activités de "validation et transfert de technologies" du programme communautaire spécifique de diffusion et de valorisation des résultats des actions de RDT (INNOVATION), comme l'ont démontré les deux premiers appels dans ce domaine, la Commission envisage de lancer un troisième appel de propositions de projets de validation et de transfert de technologies. Ce troisième appel est prévu dans le programme de travail du programme INNOVATION et sera le dernier à être organisé dans ce domaine au titre du Quatrième programme-cadre. Son lancement est envisagé à titre provisoire pour le 17 juin 1997, afin que les projets puissent être sélectionnés, accomplir leur "phase de définition" et entreprendre leur "phase de mise en oeuvre" avant la fin de 1998. Le budget disponible pour ce troisième appel sera considérablement inférieur au budget des deux premiers appels (environ 20 millions d'ECU). En conséquence, l'appel, cette fois-ci, portera uniquement sur des projets et ne couvrira pas les "mesures d'accompagnement". A l'instar des deux appels précédents, ce troisième appel d'offres aura pour objectif principal d'améliorer l'interface "recherche-innovation" en accordant un soutien à des projets capables de: - démontrer de "bonnes pratiques" en matière de validation et de transfert de technologies en ce qui concerne la mise en oeuvre des innovations - répondre aux besoins du marché et de la société en général. Comme dans le cadre des deux premiers appels, le transfert de technologies vers d'autres domaines ou régions ainsi que la participation des PME seront d'importantes priorités. L'approche à deux phases, "définition" et "mise en oeuvre", sera également maintenue, mais la durée de la "phase de définition" sera ramenée à un maximum de six mois.

Articles connexes