Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Evaluation quinquennale du Centre commun de recherche

Dans le cadre du programme d'évaluation des activités de recherche communautaire, des experts indépendants ont mené une évaluation des activités du Centre commun de recherche de la Commission (CRC) au cours de cinq dernières années. Un rapport séparé a été rédigé sur chacun de...

Dans le cadre du programme d'évaluation des activités de recherche communautaire, des experts indépendants ont mené une évaluation des activités du Centre commun de recherche de la Commission (CRC) au cours de cinq dernières années. Un rapport séparé a été rédigé sur chacun des sept instituts du CRC par des groupes d'experts, ainsi qu'un rapport résumé regroupant les rapports individuels. Ce rapport souligne que durant les cinq années couvertes par le rapport, le CRC a fait l'objet de transformations importantes. En particulier, son travail est désormais largement orienté vers la recherche compétitive, accomplie à la fois dans le cadre des programmes communautaires de recherche et pour des organismes extérieurs. Ce changement d'approche fait également que le CRC participe désormais à un nombre bien plus grand qu'auparavant de partenariats et de réseaux avec des organisations extérieures. Cette intensification des contacts avec les organisations de l'extérieur a en outre l'avantage de rendre le CRC plus ouvert et plus accessible. La vitesse avec laquelle le CRC s'est adapté à ce changement est louée dans le rapport, de même que les lignes directrices données récemment par le Conseil qui ont contribué à donner au CRC une orientation plus définie. Le rapport prévient contre les dangers d'une trop grande diversification des activités du CRC, affirmant que celui-ci doit se concentrer sur des domaines où il ne reproduit pas les activités des installations nationales. Il affirme que le CRC doit être un centre d'excellence, exécutant un travail de premier ordre. Le rapport constate des insuffisances dans la politique de recrutement et la dotation en personnel du CRC. Il recommande donc que la procédure de recrutement soit modifiée pour garantir que des scientifiques du plus haut calibre continuent à travailler au CRC. Il convient d'utiliser plus de personnel temporaire, afin de garantir une mobilité plus grande et un renouvellement des idées. La recherche liée à la politique énergétique dans le domaine nucléaire doit être menée quelles que soient les politiques nationales, affirme le rapport, car les problèmes et défis liés à son utilisation sont paneuropéens. Le rapport suggère que le CRC, possédant déjà une expertise considérable dans ce domaine, est placé de manière idéale pour jouer un rôle important dans ce travail. Le rapport conclut que le CRC est désormais sur la bonne voie et que les politiques actuelles sont réalisables et adéquates. Le centre a été transformé en un partenaire utile des institutions et de l'industrie en Europe, poursuit-il. Toutefois, pour que ces progrès soient maintenus, le rapport fait plusieurs recommandations, principalement liées à la gestion du personnel, au soutien de la qualité et à la concentration des sujets de recherche. Le rapport publié contient les rapports individuels et des recommandations sur chaque institut, ainsi qu'un résumé d'ensemble sur le CRC. Les remarques du Conseil de Direction sont aussi incluses.