Skip to main content

Production of fungal carotenoids for healthy nutrition

Article Category

Article available in the folowing languages:

Des compléments alimentaires à partir de champignons

La production de compléments alimentaires à l'aide de biotechnologies plutôt que par des procédés industriels est un secteur en rapide évolution. Dans le cadre d'un projet européen, des scientifiques ont effectué des recherches sur la production d'ubiquinone, une enzyme respiratoire essentielle, à partir d'espèces fongiques.

Santé

La coenzyme Q, ou ubiquinone, est, à juste titre, un nom familier au rayon des vitamines et des compléments. De par ses puissantes propriétés antioxydantes, il offre une protection contre les radicaux libres décomposeurs. Les recherches ont par ailleurs démontré son aptitude à réduire la tension artérielle et son potentiel d'utilisation dans le traitement de certains cancers. Naturellement présente dans l'organisme, et principalement dans le cœur, la concentration de cette enzyme dans les tissus peut malheureusement diminuer à partir de 35 ans. Les scientifiques participant au projet FUNGAL CAROTENOIDS financé par la CE ont, comme son nom l'indique, étudié la production de caroténoïdes par différentes espèces fongiques. Les caroténoïdes ont un lien chimique avec la coenzyme Q dans la mesure où ils font tous deux partie du groupe plus vaste des terpénoïdes. Les partenaires du projet de l'université de Séville ont ciblé leurs recherches sur la coenzyme et ses voies de production au sein du groupe fongique des zygomycètes. Grâce à des molécules traceuses radioactives, ils ont pu suivre la production de la coenzyme Q et d'autres composés cibles, tel le carotène. Ils ont ainsi découverts que ces cellules fongiques étaient constituées de la même manière que les départements de production d'une usine. Chaque compartiment subcellulaire produit en effet son propre produit final et possède son propre pool de métabolites ou matières premières. Avec la production commerciale à l'esprit, les scientifiques ont également étudié les variations de la production d'ubiquinone en fonction des conditions environnementales. La présence de carotène ou de lumière n'a eu aucun effet. Par contre, la leucine et l'acétate utilisés en tant que sources de carbone ont tous deux provoqué une régulation à la hausse de l'ubiquinone. Les scientifiques ont par ailleurs découvert que le genre des champignons et la source de la coenzyme jouaient parfois un rôle important. Ainsi, l'antibiotique oligomycine augmente la production dans l'espèce Phycomeces, mais pas dans Blakeslea. Ces travaux pourraient servir de base à d'autres projets de recherche portant sur ces lignes de production microbiennes. La santé des consommateurs, ainsi que les industries alimentaires, pharmaceutiques et biotechnologiques ont tous des avantages à tirer de cette ligne de recherche.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application