Skip to main content

MULTImodal and multiSENSory interfaces for intEraction with muscolo-skeletal Models

Article Category

Article available in the folowing languages:

Comme un gant

Des chercheurs de l'université de Salford (Royaume-Uni) ont conçu un nouveau modèle haptique manuel basé sur des résistances et des capteurs électromagnétiques. Cette étude contribue aux progrès de la profession biomédicale et devrait permettre d'améliorer la compréhension des divers états physiologiques et pathologiques.

Économie numérique

Ces travaux de recherche s'inscrivent dans un projet plus large et visent à améliorer les connaissances scientifiques existantes sur le fonctionnement de l'anatomie humaine et des états physiologiques et pathologiques qui lui sont associés. De telles recherches, entreprises dans le cadre du projet MULTISENSE, devraient permettre d'accélérer les progrès effectués dans le domaine médical et des domaines industriels comme l'ingénierie biomédicale. En particulier, l'accent a été mis sur la recherche d'une méthode de représentation de l'anatomie fonctionnelle en 3D, un problème jusqu'à présent très épineux. La création de telles représentations en 3D permettra la manipulation visuelle et virtuelle de ces objets anatomiques, et par conséquent de tester des techniques innovantes dans ce domaine. Des chercheurs de l'université de Salford ont concentré leur attention sur la création d'une structure d'exosquelette de la main. Cette structure peut servir à la fois à simuler la main et à l'assister, car elle renforce l'ensemble des mouvements, la préhension et la flexion. L'appareil opère sur l'index, le majeur et l'annulaire, ainsi que sur le pouce, et utilise une force d'appoint en provenance de la partie dorsale de la main. Les forces d'appoint sont générées par des moteurs à courant continu montés dans un boîtier d'énergie discret, et sont transmises aux doigts par des câbles de traction à faibles frictions. L'appareil permet de mesurer la flexion des doigts grâce à la combinaison de capteurs résistifs flexibles et de capteurs électromagnétiques intégrés dans le gant. L'appareil est fabriqué à partir d'un gant de lycra doux et d'une structure métallique; le mouvement s'en trouve facilité et cela autorise la prise de mesures. Le gant intégré, contrairement à d'autres systèmes, fait partie de la structure d'exosquelette, et est par conséquent plus facile à enfiler et à retirer. Il est conçu pour s'adapter à toute une gamme de tailles de mains, et comporte pour cela des leviers de réglage qui permettent un ajustement rapide et aisé de la structure métallique aux trois doigts.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application