Skip to main content

Towards controlling antimicrobial use and resistance in low-income countries-an intervention study in latinamerica

Article Category

Article available in the folowing languages:

Application de la méthode d'étalement direct à la détection de la résistance microbienne

Le projet ANTRES a étudié la résistance aux antimicrobiens chez des enfants en bonne santé, dans des communautés urbaines et rurales de la Bolivie et du Pérou. Les chercheurs ont mis au point une méthode permettant d'évaluer rapidement la résistance des bactéries présentes dans le tube digestif.

Santé

La méthode classique de détection des souches résistantes d'Escherichia coli, directement sur des plaques de gélose agar McConkey, n'apporte pas la standardisation appropriée. En conséquence, le projet ANTRES a conçu une méthode par étalement direct (direct plating method ou DPM) pour détecter la résistance aux antimicrobiens d'E. coli, chez des enfants en bonne santé. Deux méthodes ont été utilisées puis comparées. Le matériel fécal a été obtenu par frottis rectal ou à partir de fèces fraîches. Les enfants étaient âgés de 6 mois à 6 ans, et provenaient des deux types de communautés, rurales ou urbaines. L'analyse microbiologique a été effectuée simultanément, à l'aide de la méthode classique et de la DPM. Celle-ci s'est révélée rapide, très sensible et spécifique pour analyser les E. coli résistants à partir des échantillons fécaux. Mieux encore, elle est dix fois moins chère que la méthode classique. Par conséquent, la DPM est un outil de valeur pour entreprendre à grande échelle une surveillance de la résistance. Elle permet de mettre en œuvre des programmes de contrôle avec un très bon rapport efficacité/coût, notamment dans les pays aux ressources réduites.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application