Skip to main content

Detoxification of waters for their recycling and potabilisation by solar photocatalysis in semi-arid countries

Article Category

Article available in the folowing languages:

Purifier l'eau à l'aide de catalyseurs à base de métaux

Une étude du consortium AQUACAT a identifié le catalyseur optimal à base de métaux qui sera au cœur d'un nouveau système de purification de l'eau fonctionnant à l'énergie solaire.

Changement climatique et Environnement

L'accès à l'eau potable va de soi pour beaucoup d'entre nous, mais ce n'est pas le cas pour une partie notable de la population mondiale. La purification de l'eau est un processus qui demande beaucoup d'énergie, il convient donc de rechercher des solutions économiques, surtout pour les pays en voie de développement. Le projet AQUACAT a reçu un financement de la Commission européenne afin de réaliser un système de décontamination des eaux polluées fonctionnant à l'énergie solaire. Des scientifiques espagnols du CIEMAT, travaillant au centre d'essais de la Plataforma Solar de Almeria, ont étudié l'efficacité de deux catalyseurs activés par la lumière, le dioxyde de titane (TiO2) et un complexe de ruthénium, Ru(II). Le complexe Ru(II) a été fixé sur des rubans de polymères et immergé dans un réacteur rempli d'eau artificiellement polluée par la bactérie Escherichia coli. La comparaison avec le témoin, simplement exposé à la lumière, a montré que le Ru(II) réduisait rapidement la concentration en E. coli de quatre ordres de grandeur. Les tests similaires effectués avec le TiO2 sur papier Ahlstrom (KN47) se sont traduits par une désactivation plus lente des bactéries. Finalement, le CIEMAT a recherché une éventuelle synergie en associant les deux catalyseurs en série, hélas sans succès. Par conséquent, il recommande le Ru(II) comme catalyseur.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application