Skip to main content

Arsenic health risk assessment and molecular epidemiology

Article Category

Article available in the folowing languages:

Examen de l'eau potable pour la santé publique

Cette étude exhaustive a porté sur les effets sur l'organisme humain de la consommation de l'arsenic naturellement présent dans l'eau potable. Elle étudie son rôle dans les cancers de la vessie, de la peau et des reins, et notamment le risque, le mécanisme et la susceptibilité de l'arsenic par rapport à ces cancers.

Santé

L'arsenic est un métalloïde et un poison soluble dans l'eau. L'arsenic présent dans la nappe phréatique est d'origine naturelle, et provient des sédiments présents dans la nappe phréatique en raison des conditions anoxiques à proximité de la surface. Certaines zones géographiques comportent des niveaux d'arsenic naturel très élevés. Aucun problème grave de santé publique n'est à déplorer dans ces zones, car on y fait usage d'eau en bouteille. L'arsenic inorganique est un carcinogène humain. Depuis 2004, la législation européenne stipule que les niveaux d'arsenic totaux dans l'eau potable ne doivent pas dépasser 10 particules par milliard. Le projet à financement européen ASHRAM a permis d'étudier le risque de cancer lié à l'arsenic dans de nombreux hôpitaux de différents pays. Il a été mené sur la base de travaux multidisciplinaires dans les domaines de l'épidémiologie, de la toxicologie, de la chimie analytique et de la génétique. Grâce à l'examen de 1200 cas et de 600 cas de contrôle, le projet a permis de tester une population plus importante que tout ce qui s'était fait précédemment dans le domaine de l'étiologie. Les résultats ont montré une corrélation positive entre les expositions à l'arsenic et trois types de cancer: ceux de la peau, de la vessie, et des reins. La corrélation la plus forte correspondait au cas du cancer de la peau. On en a tenu compte et les ajustements nécessaires ont été fait en matière de régime, de consommation de tabac et d'activité.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application