Skip to main content

Developing wheat with enhanced nitrogen use efficiency towards a sustainable system of production.

Article Category

Article available in the folowing languages:

Un blé tendre, peu exigeant en engrais

Des études réalisées dans le cadre du projet SUSTAIN, financé par le programme «Qualité de la vie», aideront à réduire la quantité d'engrais chimiques nécessaire à la production de blé tendre.

Changement climatique et Environnement

L'utilisation d'engrais azotés augmente notablement les rendements, mais elle pollue et menace la santé de nos écosystèmes. Rothamsted Research, un leader dans la recherche agronomique au Royaume-Uni, a coordonné un projet visant à mettre au point une variété de blé tendre qui absorbe plus efficacement l'azote. Les scientifiques ont effectué une analyse du génome pour identifier les locus (des zones spécifiques sur les chromosomes) dont les gènes sont impliqués dans l'assimilation de l'azote. Ces travaux constituent une grande première pour le blé tendre. Les chercheurs ont découvert que la glutamine synthétase (GS) joue un rôle clé dans le processus. Cette découverte a été confirmée ultérieurement par des essais sur le terrain. En outre, le projet a établi une coopération avec des études complémentaires, dédiées à la production d'une lignée quasi isogénique (NIL). Rothamsted Research et ses partenaires utiliseront la sélection assistée par marqueurs (MAS), pour tirer parti des connaissances acquises dans le cadre du projet SUSTAIN afin de produire un blé tendre qui assimile fortement l'azote. Le procédé peut être utilisé pour identifier et obtenir d'autres caractères intéressants. Enfin, d'autres cultures vivrières majeures, comme le maïs et le riz, sont des candidats tout désignés pour des études similaires. Elles permettront de réduire davantage l'utilisation d'engrais artificiels et les impacts négatifs associés à ces pratiques.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application