CORDIS - Résultats de la recherche de l’UE
CORDIS
Contenu archivé le 2024-05-21

Patterns of climate variability in the north atlantic

Article Category

Article available in the following languages:

Des indicateurs magnétiques pour enrichir les modèles de changement climatique

L'analyse magnétique haute résolution a montré que l'Atlantique Nord a connu un changement climatique rapide il y a des milliers d'années pendant la période de l'Holocène. La recherche a permis une meilleure compréhension de la variabilité sur le long terme du climat Nord Atlantique et des modèles améliorés de prévision des effets du changement climatique.

Changement climatique et Environnement icon Changement climatique et Environnement

Les 25 mètres supérieurs d'une carotte prélevée à une profondeur marine de 400 mètres dans la partie médiane extérieure de la calotte glaciaire de l'Islande du Nord ont été soumis à une analyse magnétique haute résolution. Cette zone est une région frontière clé pour le changement climatique. Elle est liée à des variations atmosphériques et océanographiques qui dépendent de la frontière mouvante entre les masses d'eaux froides et chaudes sur le front polaire et qui sont associés à des vents d'ouest. Un modèle chronologique basé sur cette carotte avait été généré auparavant en utilisant la téphrochronologie pour dater les échantillons. Cette technique utilise des couches particulières de cendres volcaniques provenant d'une éruption unique pour créer un cadre chronologique. Le modèle chronologique a permis une datation précise des variations significatives de la concentration minérale magnétique de l'échantillon et de la taille de grain au cours des 10000 dernières années. L'optimum climatique de l'Holocène, qui est survenu en Islande du Nord il y a entre 10000 et 6000 ans, était caractérisé par des variations mineures dans le relevé magnétique. Il existe également des preuves claires d'une augmentation de l'instabilité océanographique depuis 6000 ans en arrière jusqu'à nos jours. La tendance à la diminution du contenu en minéraux magnétiques était associée à une modification du schéma de circulation et coïncidait avec le recul de la formation des eaux profondes Nord Atlantique. Les scientifiques du projet PACLIVA ont identifié avec succès un certain nombre d'intervalles de court terme avec une baisse du contenu en minéraux magnétiques. L'intervalle le plus récent correspond à la période entre 1020 et 1330, c'est-à-dire l'optimum climatique médiéval. Ces événements indiquent des périodes d'activité plus importantes du courant Irminger, chaud et riche en sel, en lien avec un afflux plus important d'eaux de l'Atlantique Nord dans les mers nordiques. L'analyse spectrale de paramètres magnétiques sélectionnés a indiqué des périodes d'activité plus intenses, durant plusieurs centaines d'années. Ces dernières ont été montrées de manière plus claire au cours des 6000 dernières années qu'au cours de la période antérieure. Les modifications peuvent être dues à des intervalles persistants dans l'oscillation Nord Atlantique (ONA) durant plusieurs centaines d'années. Ces résultats sont une indication que le climat de l'Holocène était plus instable que supposé précédemment. Cela démontre l'importance des études climatiques haute résolution pour cette période récente, qui devraient permettre aux chercheurs de fournir des prévisions plus précises par l'utilisation de modèles climatiques améliorés.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application