Skip to main content

Abrupt climate changes recorded over the european land mass : multi-proxy records of late-holocene climate variability in europe.

Article Category

Article available in the folowing languages:

Les zones humides révèlent les secrets du climat

Les scientifiques de l'université du Gloucestershire au Royaume-Uni n'ont pas hésité à mettre la main à la pâte pour chercher des preuves du changement climatique abrupt au cours des derniers millénaires dans un bourbier.

Changement climatique et Environnement

En plus d'abriter une biodiversité unique, les zones humides telles que les bourbiers présentent également des caractéristiques qui fournissent des indications sur le climat passé. Le programme EESD a financé d'importants efforts de recherche dans le cadre du projet ACCROTELM, qui portait sur des bourbiers situés en Europe. Le projet était dirigé par le Centre for Environmental Change and Quaternary Research (CECQR) de l'université du Gloucestershire (Royaume-Uni). Plusieurs participants au projet ACCROTELM ont entrepris de collecter des carottes de tourbières par transects directionnels dans huit bourbiers ombrotrophiques. Les bourbiers prélevés se situent dans le Sud, en Espagne et dans le Nord, aux îles Féroé. Le CECQR a examiné les carottes à l'aide d'une version révisée de l'analyse macrofossile de quadrat et de nombre de feuilles (QLCMA). Le protocole QLCMA mis à jour a révélé une abondance de matière organique non identifiée, ainsi que de sphaigne et d'autres plantes identifiables dans des sections contiguës de carottes d'un centimètre. De plus, la tourbe a été analysée par colorimétrie afin de déterminer le niveau d'humification à différentes profondeurs dans la carotte. À partir des résultats de l'analyse QLCMA et de la colorimétrie, les experts du CECQR ont pu aboutir à des conclusions concernant l'état du climat en Europe sur plusieurs milliers d'années dans le passé. Ils ont concentré leur attention sur l'évolution rapide des variables proxy (traceurs) climatiques. Le consortium ACCROTELM prévoit de publier les résultats de la recherche dans des revues scientifiques et de mettre à disposition les données sur les carottes dans la base de données Pangaea.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application