Skip to main content

Development of innovative nanocomposite coatings for magnesium castings protection

Article Category

Article available in the folowing languages:

Optimiser la technique de dépôt chimique en phase vapeur

Les scientifiques participant au projet NANOMAG ont découvert que les alliages en métal doivent être minutieusement préparés afin d'assurer la longévité des films très fins déposés sur leur surface.

Technologies industrielles

Les alliages à base de magnésium (Mg) sont très sensibles à la corrosion et à l'abrasion. Les traitements de surface existent bien, mais les inquiétudes concernant les dommages causés sur l'environnement limitent largement l'utilisation des composants en Mg dans l'industrie automobile et aéronautique. Le programme GROWTH a financé des travaux de recherche visant à développer de nouvelles technologies de revêtement respectueuses de l'environnement. L'un de ces projets, intitulé NANOMAG, a rassemblé des experts originaires de sept pays, dont des spécialistes en sciences des matériaux de l'université de Bari, en Italie. Leur tâche consistait à optimiser le dépôt d'une fine couche d'oxyde de silicium (SiOx) sur une surface de Mg imperméable à la corrosion, à la ternissure et à d'autres agressions. Ils ont fait appel à la technique de dépôt chimique en phase vapeur assisté par plasma, plus spécifiquement à un plasma radiofréquence (PECVD-RF) avec de l'hexaméthyldisiloxane, de l'oxygène et de l'argon comme gaz d'alimentation. Plusieurs expériences ont été réalisées au cours des trois ans du projet. Les meilleurs résultats ont été obtenus lorsque le substrat était tout d'abord introduit dans un plasma radiofréquence alimenté en hydrogène sous haute pression, mais à faible densité de puissance. L'équipe de recherche, aux côtés des chercheurs de l'université de Bari, a donc recommandé d'inclure cette étape de prétraitement afin de faciliter l'adhésion de l'oxyde de silicium (SiOx).

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application