Skip to main content

Innovative and efficient air quality management system for a healthy, confortable and safe in - vehicle environment

Article Category

Article available in the folowing languages:

Catalyse par plasma pour une meilleure qualité de l'air dans l'habitacle des véhicules automobiles

La pollution de l'air dans l'habitacle des véhicules automobiles, qu'elle soit d'origine extérieure au véhicule, des matériaux de l'habitacle, des activités humaines ou de la climatisation peut avoir un effet délétère sur les conducteurs et les passagers. Une mauvaise qualité de l'air à l'intérieur d'un véhicule favorise l'apparition de fatigue et de problèmes oculaires pour ses occupants, même s'ils sont en bonne santé.

Changement climatique et Environnement

L'objectif du projet CLEANRCAB était de fournir un environnement confortable et sécurisé pour les conducteurs et les passagers des véhicules. Cet objectif a pu être atteint grâce à l'élaboration d'un système innovant et efficace de gestion de la qualité de l'air pour les voitures Ces travaux bénéficieront particulièrement à certains groupes de personnes très vulnérables à la pollution lors de leurs déplacements, à savoir les enfants, les personnes âgées et les asthmatiques. Le consortium CLEANRCAB, composé de neuf partenaires de quatre pays de l'Union européenne et de Suisse, comprenait des groupes industriels, des PME, des universités et des instituts de recherche. L'équipe de recherche a développé un système qui purifie l'air par décomposition des polluants gazeux en se servant d'un procédé innovant de catalyse par plasma. Les scientifiques ont étudié l'efficacité du dispositif de catalyse plasmatique dans l'élimination du toluène et ont constaté qu'une augmentation de l'énergie améliorait son efficacité. De plus, le système pouvait devenir encore plus efficace avec l'ajout d'un catalyseur d'oxyde de manganèse sur charbon actif. L'équipe du projet CLEANRCAB a montré que des concentrations de toluène pouvant aller jusqu'à sept parties par million (ppm) pouvaient être complètement éliminées par une densité d'énergie de seulement 15 joules par litre (J/L). Les chercheurs ont effectué des expériences démontrant que l'efficacité du plasma dans l'élimination des composés organiques volatils (COV) augmentait lorsque la concentration des COV diminuait. Par conséquent, la quantité d'énergie requise dans les conditions réelles, hors du laboratoire, devrait être inférieure. Les résultats ont démontré que pour un fonctionnement optimal du système de catalyse par plasma, il devait être installé dans des véhicules de grande taille comme les bus, les camions et les trains. Cela s'explique par le fait que les véhicules lourds ont une plus grande disponibilité en énergie que les véhicules légers, et que les contraintes énergétiques, la taille et la consommation sont moins importantes.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application