Skip to main content

Using genetics to improve the quality and safety of sheep products

Article Category

Article available in the folowing languages:

Exploiter au maximum les potentialités des brebis laitières

En utilisant une population rétrocroisée, les chercheurs ont passé au peigne fin le génome du mouton afin d'identifier des caractères complexes associés à la production et à la qualité du lait.

Santé

Les intérêts du marché européen des produits laitiers ovins ont été renforcés par les recherches menées dans le cadre du projet GENESHEEPSAFETY. Les objectifs généraux de ce projet étaient d'améliorer la qualité et la sécurité des produits laitiers de brebis en utilisant les techniques de la génétique. Les brebis sardes et Lacaune sont les deux races laitières les plus importantes du cheptel français et italien. Elles diffèrent sur le plan phénotypique pour de nombreux traits comme le rendement laitier et l'aptitude à la traite. Les partenaires du projet de l'Institut zootechnique du lait de Sardaigne (Italie) ont étudié une population rétrocroisée de ces deux races. Ils ont analysé les principaux traits du lait contrôlés par les loci de caractères quantitatifs (QTL). Ces cinq traits majeurs sont le rendement en lait, les rendements en graisse et en protéines et la teneur en protéines et en graisses du lait. L'analyse statistique comprenait les effets fixes comme par exemple, l'âge de l'agnelage au cours d'une année précise. Afin d'obtenir un meilleur support analytique des données dépendantes sur une base continue, les chercheurs ont utilisé un modèle linéaire mixte. Les données d'analyse, utilisant les meilleurs niveaux de confiance pour les différents traits, ont identifié des QTL sur certains chromosomes. Des études supplémentaires sur d'autres populations rétrocroisées (backcross) seront nécessaires avant de pouvoir utiliser ces QTL dans les programmes de sélection. Les résultats obtenus suggèrent que ce sont les mêmes QTL qui sont responsables des traits de rendement laitier et des rendements protéiques et de matières grasses. Par contre, les QTL responsables des traits de concentration protéique et de matières grasses semblent être localisés sur d'autres chromosomes. L'amélioration de l'élevage et la sélection de meilleures brebis laitières permettront d'optimiser l'utilisation des terres isolées dans les zones montagneuses d'Europe. De plus, la production de fromages de spécialité et de produits laitiers ovins en général favorisera les petites économies locales des zones rurales.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application