Skip to main content
European Commission logo print header

Assessing and improving sustainablilty of urban water resources and systems

Article Category

Article available in the following languages:

Pour la durabilité des ressources urbaines en eaux souterraines

Un outil logiciel a été développé pour générer des données sur les polluants des nappes phréatiques, qui peuvent être utilisées dans la gestion durable des ressources en eau. Cet outil incorpore plusieurs modèles, notamment des modèles de transport qui surveillent l'atténuation des polluants et le mouvement de l'eau depuis le sol jusqu'à la nappe aquifère.

Changement climatique et Environnement icon Changement climatique et Environnement

Ces dernières années, les inquiétudes du public face à la pollution portaient principalement sur les eaux de surface; la pollution des nappes phréatiques en milieu urbain a été largement négligée par la plupart des pays du monde. Ainsi, l'une des principales préoccupations des autorités responsables de la gestion des ressources urbaines en eau de subsurface consistait à les protéger des polluants et de la contamination. Cependant, cela nécessite des connaissances relatives aux sources des polluants et à leurs voies de transport à travers les différentes structures des sols et jusqu'aux nappes aquifères. En outre, afin d'éviter la contamination des systèmes aquifères urbains, il est impératif de développer des outils efficaces de gestion des eaux urbaines et d'aide à la décision aux composantes socio-économiques. Le projet AISUWRS vise à améliorer la durabilité des ressources et des systèmes d'eaux urbaines à l'aide de modèles informatiques interconnectés par un système d'aide à la décision et une méthodologie d'analyse socio-économique. L'outil logiciel proposé peut agir à différentes échelles spatio-temporelles pour prévoir le potentiel de contamination des nappes phréatiques dans divers scénarios relatifs aux eaux urbaines. Un modèle simple unidimensionnel (1-D) est utilisé pour la description de l'infiltration sous les zones vertes et autres espaces publics ouverts en milieu urbain. Plus particulièrement, ce modèle propose une estimation du temps normal nécessaire à l'eau pour se répandre de la surface à la nappe aquifère, en traitant le sol comme un milieu à strates composé de deux couches homogènes. Le modèle POSI (de l'anglais Public open space index) peut aussi être appliqué aux réservoirs septiques. Il permet de modéliser les processus de sorption et de décomposition pour toute une gamme de polluants, notamment le nitrate (NO3-), le bore (B) et Escherichia coli, et ainsi évaluer la charge de polluants pénétrant les nappes phréatiques. Le système AISUWRS permet à chaque modèle, et également au modèle POSI, d'agir indépendamment dans l'analyse de l'intégralité du processus, de la source du polluant au système hydrique. Il leur permet également d'interagir avec une base de données et un système d'information géographique pour transférer des informations pertinentes aux modèles successifs afin de simuler le flux de polluants pénétrant les nappes phréatiques en milieu urbain.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application