Skip to main content

Nano-particles: their application in the development of electrochemical molecular beacon biosensors

Article Category

Article available in the folowing languages:

Des capteurs qui ont un sens

De minuscules capteurs et sondes sophistiqués fondés sur la nanotechnologie améliorent le diagnostic médical et pourraient même être utilisés en microélectronique.

Santé

Des biocapteurs sont de petits dispositifs utilisés entre autres en sciences médicales et environnementales. Ils agissent sur le corps ou l'environnement pour fournir certaines informations ou un diagnostic. Un type de biocapteurs appelé biocapteur d'affinité, analyse les interactions biomoléculaires telles que les protéines dans le corps. Cette technologie est important en matière de diagnostic médical, mais n'est à l'heure actuelle pas très perfectionnée. Aussi le projet Nanosens («Nano-particles: their application in the development of electrochemical molecular beacon biosensors»), entièrement financé par l'UE, a-t-il étudié la façon dont les nanoparticules modifiaient le transducteur dans un biocapteur, à savoir l'électrode qui entre en contact avec le corps. Le projet tente de modifier les propriétés chimiques du biocapteur à l'aide de nanoparticules qui améliorent ou optimisent les performances à sa surface. Le projet tente de modifier la surface des capteurs d'ADN pour les rendre plus efficaces sans utiliser de substances ou de produits chimiques dans les capteurs. Ce type de biocapteurs est «sans substances réactives» et son fonctionnement ne dépend pas de substances chimiques. Au contraire, on a envisagé le recours à des balises moléculaires électrochimiques (E-MB, de l'anglais electrochemical molecular beacons). Il s'agit de minuscules sondes qui détectent des substances chimiques spécifiques. Grâce à ces principes, et après des tests rigoureux, un ensemble de résultats positifs permettant d'améliorer la fabrication de biocapteurs se sont profilés. Le projet s'est révélé être un véritable succès en terme de conception de nouveaux protocoles pour structurer la surface conductrice des biocapteurs basée exclusivement sur des techniques électrochimiques. Cette approche est très intéressante, non seulement pour les biocapteurs utilisés dans le cadre du projet, mais également pour plusieurs types de capteurs. Elle offre une solution polyvalente, rapide et rentable à l'échelle nanométrique permettant d'améliorer les surfaces conductrices dans les sondes de biocapteurs. Cette technologie s'applique également au secteur de la microélectronique ou pour la préparation de nanocapteurs. Le projet aura au moins aidé la science à découvrir des éléments de détection pouvant être utilisés comme instruments de diagnostic à bas prix, ce qui se révèlera être très utile.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application