Skip to main content

Secondary movements of Somalis within Europe

Article Category

Article available in the folowing languages:

Tendances des vagues d'immigration secondaires de Somalie

Une part considérable de la population somalienne s'étant réfugié aux Pays-Bas a connu une seconde vague d'immigration vers le Royaume-Uni; aussi le projet «Secondary movements of Somalis within Europe» s'est-il posé une question fondamentale: pourquoi?

Changement climatique et Environnement

Plus d'une décennie de guerre en Somalie a fait de nombreuses victimes. Aujourd'hui, les Somaliens sont la troisième plus large population de réfugiés au monde, avec des centaines de milliers d'habitants fuyant le pays. Les Pays-Bas font partie des nombreux pays où les Somaliens ont demandé asile; beaucoup sont aujourd'hui naturalisés Néerlandais. En tant que citoyens européens, ils peuvent se déplacer plus librement entre les États membres. Ainsi, beaucoup sont partis tenter leur chance au Royaume-Uni (ce qui a été qualifié de «mouvement migratoire secondaire»), leur permettant ainsi de se rendre dans un pays qui était pour beaucoup leur premier choix. On estime qu'un tiers de la communauté de somaliens naturalisés Néerlandais (environ 10 000 personnes) ont migré vers le Royaume-Uni. Cependant, on connaît très peu de choses de caractéristiques spécifiques de ces mouvements. Les rapports montrent également que des demandeurs d'asile légaux et illégaux prennent part à ce second mouvement migratoire, ce qui rend le phénomène de migration encore plus complexe que ce qu'il apparaît et le rend véritablement difficile à gérer par les décideurs politiques et les autorités. Le projet Secondary Movements («Secondary movements of Somalis within Europe») s'est attaqué à ce problème. L'équipe du projet a mené des enquêtes auprès de 33 Somaliens naturalisés Néerlandais à Londres et à Leicester, et est parvenue à répondre à la question majeure: leur motivation concernant la relocalisation au Royaume-Uni. Leurs résultats montrent par exemple qu'il est plus facile pour un Somalien en deuxième migration de se sentir chez lui au Royaume-Uni, d'une part en raison des opportunités professionnelles et au niveau de l'éducation, ainsi que pour la capacité à conserver davantage leur identité ethnique et religieuse. Les décideurs politiques et les politiciens s'intéressent beaucoup à l'intégration des réfugiés dans un contexte national, et particulièrement à la question de savoir s'ils parviennent à s'intégrer, et comment. Les résultats de ce projet de recherche pourraient nous permettre de mieux comprendre la migration en tenant compte des modèles de mobilité intra-européenne et des facteurs qui les influencent.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application

Progrès scientifiques
Changement climatique et Environnement
Société
Santé

29 Novembre 2022