Skip to main content

Electromagnetic compatibility between rolling stock and rail-infrastructure encouraging European interoperability

Article Category

Article available in the folowing languages:

Pas d'interférence dans l'interopérabilité des trains

L'interférence électromagnétique est considérée comme un obstacle important pour l'interopérabilité ferroviaire, car chaque pays dispose de ses propres systèmes et réglementations dans ce domaine. Cet obstacle peut être éliminé grâce à des normes plus unifiées pour l'UE.

Changement climatique et Environnement

Avec TEN-T (Trans-European Transport Network), l'UE met peu à peu en place sa vision d'un système ferroviaire unifié et interopérable. Le projet Railcom («Electromagnetic compatibility between rolling stock and rail-infrastructure encouraging European interoperability») financé par l'UE a été l'une des initiatives prises pour atteindre cet objectif. Il a travaillé à harmoniser les limites d'interférence pour les systèmes de détection ferroviaire du TEN-T, ainsi qu'à réglementer l'environnement électromagnétique ferroviaire pour les communications et la surveillance. Railcom a étudié le lien entre l'exploitation et les émissions électromagnétiques afin d’évaluer et de prévoir les interférences avec les systèmes de communication. Railcom a surmonté les barrières et les réglementations nationales, et conduit des modélisations et des tests intensifs pour élaborer des méthodes de calcul harmonisées qui ont débouché sur un ensemble unifié de limites d'interférence dans les systèmes de détection des trains. Se basant sur des tests conduits aux Pays-Bas et en Suisse, ainsi que sur des mesures provenant d'autres pays de l'UE, le projet a collecté sur une longue période des données concernant la tension et le courant de ligne. En reliant des systèmes informatiques à un dispositif de mesure électromagnétique, il a recensé les fréquences parasites pour obtenir une distribution de probabilités des tensions et courants par fréquence. À partir de ces résultats, Railcom a constitué une boîte à outils de méthodes valides pour caractériser des systèmes de détection situés sur et sous le train. Il en a conclu que les résultats sont fortement influencés par les caractéristiques de l'antenne. Cette déduction ainsi que d'autres ont conduit l'équipe de projet à élaborer un ensemble de recommandations et de normes qui ont été communiquées aux acteurs concernés par l'intermédiaire de revues spécialisées et de conférences. Grâce à Railcom et d'autres initiatives similaires de l'UE, l'interopérabilité ferroviaire est déjà une réalité qui s'étend progressivement sur TEN-T dans différentes régions de l'Europe.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application