Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Des patchs en composite pour réparer les fissures et la corrosion

La dégradation des grandes structures d'acier utilisées dans l'aérospatiale, la navigation et l'ingénierie civile peut avoir des conséquences catastrophiques. Des scientifiques financés par l'UE ont développé une technologie avancée de réparation pour résoudre ce problème.

Technologies industrielles

Les techniques conventionnelles de réparation de la fatigue et de la corrosion impliquent de refaire les soudures, d'appliquer des plaques vissées ou soudées, voire de remplacer des panneaux entiers. Des patchs (ou films) en composite ont été récemment utilisés avec succès dans l'industrie aéronautique pour réduire le temps de maintenance et les coûts associés à la réparation ou au renforcement. Les scientifiques ont utilisé des techniques expérimentales numériques pour explorer leur utilisation dans les navires et les ponts, dans le cadre du projet CO-PATCH («Composite patch repair for marine and civil engineering infrastructure applications»), financé par l'UE. L'équipe a commencé par définir un cadre réglementaire pour assurer la conformité des deux applications. L'équipe a développé une procédure d'inspection et de classification pour déterminer les défauts candidats à la réparation par rapiècement en composite. Elle a évalué des techniques d'essais non destructifs pour la surveillance de l'intégrité du rapiècement appliqué dont certaines s'avèrent adaptées pour une surveillance automatisée. Des techniques de modélisation numériques ont été développées pour simuler le comportement des structures rapiécées. L'équipe a développé, sur cette base, des directives de meilleures pratiques et des procédures d'application dont l'évaluation des dommages, la conception du rapiècement, l'application de rapiècements en composite et la surveillance de la réparation. Ces directives prennent également en compte les aspects réglementaires ainsi que la formation du personnel. Les chercheurs de CO-PATCH ont pu démontrer la faisabilité des réparations par rapiècement en composite pour renforcer les pièces de structures en acier par des essais à grande échelle. Cette technologie est stable dans l'environnement, peut être qualifiée de réparation permanente et est également adaptée aux navires marins et aux infrastructures d'ingénierie civile. Son implémentation permettra de réduire de manière significative les coûts de maintenance et, en ce qui concerne les ponts en métal, de prolonger leur durée de vie. Ce résultat est très important pour notre sécurité et la compétitivité des industries concernées de l'UE.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application