Skip to main content

IMPLEMENTATION OF NATURAL SPAWNING FOR MARINE FISH SPECIES IN CULTURE - IMPROVING THE QUALITY OF OFF-SPRING AND ANIMAL WELFARE

Article Category

Article available in the folowing languages:

Industrialiser l'aquaculture européenne

L'augmentation des populations via l'élevage a intensifié la demande en aliments pour animaux et poissons, qui malheureusement diminuent rapidement dans la nature. Un projet financé par l'UE s'est attaché à améliorer la qualité et la productivité de l'élevage de plusieurs espèces de poissons.

Changement climatique et Environnement

Actuellement, en élevage, le taux de fécondation reste inférieur à 50%, avec une faible survie des embryons et des juvéniles. Le projet PROSPAWN a étudié plusieurs facteurs susceptibles de contrarier les élevages de poissons à grande échelle. Il a étudié en détail des facteurs de l'environnement ainsi que les installations de stockage pour des espèces de poissons ronds ou plats. Le projet PROSPAWN a conçu et évalué deux types de systèmes de stockage pour reproducteurs: un filet de reproduction (pour poissons plats) et des systèmes à plateaux peu profonds (pour poissons ronds). Les chercheurs ont défini les protocoles afin d'estimer les conditions optimales pour l'environnement et de minimiser les perturbations pour les espèces choisies de poissons plats ou ronds, afin d'induire une reproduction naturelle. Les essais sur les filets de reproduction pour le flétan et le turbot n'ont montré aucun effet bénéfique sur la production d'œufs ni la reproduction naturelle, ils ne sont donc pas commercialement viables. Les systèmes à plateaux peu profonds, qui orientent le comportement, ont été testés avec des variétés de dorades roses et de sar commun et montré un bon potentiel de production. La souplesse de ce concept facilite et accélère la collecte des œufs ainsi que de la surveillance des reproducteurs. Certains points restent cependant à améliorer avant une production commerciale, comme le coût élevé du système de recirculation de l'eau. Le projet PROSPAWN a également tenté de recréer les habitats naturels des espèces et d'évaluer les effets sur le frai de la lumière, de la température et du bruit. Point surprenant, les variations de la photopériode (l'éclairement) ne contrariaient pas le frai de la sole du Sénégal, mais le moment du frai a révélé que la température pouvait être importante. L'exposition au bruit s'est révélé un facteur négatif pour le rendement en œufs viables et le développement des larves de morue atlantique. Les chercheurs ont mis au point l'outil EQuaP d'évaluation automatisée de la qualité des œufs. Il s'appuie sur un critère objectif de qualité des blastomères et prévoit de manière fiable l'éclosion d'œufs et leur qualité. Les résultats du projet ont été diffusés lors de deux ateliers sur les reproducteurs, conduisant à 17 articles et articles de vulgarisation scientifique. Les travaux du projet contribueront à la rédaction de directives pour optimiser les programmes de reproduction en fonction des espèces, et réduire les pertes d'investissement résultant de lots d'œufs peu productifs. Une telle gestion durable du stock de reproducteurs, pour des espèces commercialement importantes, devrait renforcer l'aquaculture européenne.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application