Skip to main content

Innovative and sustainable strategies to mitigate the impact of global change on helminth infections in ruminants

Article Category

Article available in the folowing languages:

La détection et la prise en charge des infections par les helminthes

L'infection par des vers parasitaires appelés helminthes pose une sérieuse menace à l'élevage et au bétail d'Europe. Une initiative financée par l'UE a développé des essais de diagnostic et des instruments de prévision pour atténuer leur impact.

Santé

Les changements environnementaux et climatologiques ont altéré la distribution épidémiologique et géographique des infections de parasites dans le bétail en Europe. Associés à l'émergence de la résistance aux médicaments anthelmintiques, ces parasites représentent une charge socio-économique importante étant donné que les mesures de contrôle ne sont plus efficaces. L'objectif du projet GLOWORM (Innovative and sustainable strategies to mitigate the impact of global change on helminth infections in ruminants) était de développer des technologies sensibles à haut débit pour détecter et gérer les parasites à un stade précoce. Les membres du consortium ont également créé des modèles de prévision capables de prédire le risque de l'infection. Ces derniers prennent en considération les informations géographiques et temporelles sur l'abondance de parasites et sur leur influence sur les pratiques de gestion des exploitations agricoles. Les modèles peuvent être utilisés pour évaluer la nécessité et l'impact de certaines stratégies d'interventions. Des technologies de pointe ont été employées pour développer des tests de diagnostic à ADN et immunologiques. De plus, l'équipe a intégré au cadre des informations détaillées sur l'impact des infections à nématode gastro-intestinal et la distomatose hépatique et les influences climatiques. Une étude sur la prévalence des parasites et leur distribution a été utilisée pour dériver les données parasitologiques et les incorporer dans la base de données du système d'informations géographiques en plus des données climatiques, environnementales et agricoles. Les études de terrain ont permis d'établir la carte de distribution des parasites en Europe. Pour évaluer l'issue des traitements anthelmintiques, les partenaires du projet ont conçu une série d'indicateurs de réaction comme le poids, la condition physique, le rendement en lait et la présence d'anticorps spécifiques pour déterminer l'efficacité des traitements anthelmintiques. Les résultats ont révélé que les approches thérapeutiques sélectives ciblées peuvent maintenir la productivité des animaux tout en réduisant fortement le nombre de traitements nécessaires. Réduire les obstacles de temps et de coûts à l'adoption de ces examens parasitologiques contribuerait à renforcer la fréquence de leur mise en application dans les exploitations agricoles. Ces techniques exploitent les infrastructures de laboratoire existantes et sont directement applicables. L'ajout d'un instrument en ligne pour déterminer l'efficacité des traitements anthelmintiques par le test de réduction d'excrétion fécale des œufs (FECRT) a assuré que l'interprétation de ce dernier soit statistiquement solide. Cela permettra aux vétérinaires d'offrir des conseils de bonne qualité s'appuyant sur des faits scientifiques prouvés. GLOWORM a associé des essais de diagnostic à un modèle de prédiction des effets du changement climatique et de gestion sur l'infection saisonnière par les helminthes. Les résultats peuvent servir de recommandations pour la mise en œuvre dans le cadre de la gestion quotidienne des exploitations agricoles. Ces décisions factuelles contribueraient à améliorer la situation actuelle concernant les infections parasitaires dans le bétail.

Mots‑clés

Helminthe, infections, bétail, élevage, méthodes de diagnostic, anthelminthique

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application