Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Des transports publics plus écologiques pour l’Allemagne et le Royaume-Uni

De nouveaux bus à hydrogène à zéro émission seront bientôt déployés dans quatre villes européennes.
Des transports publics plus écologiques pour l’Allemagne et le Royaume-Uni
Au total 62 bus fonctionnant à l’hydrogène doivent être introduits dans les systèmes de transport public de deux villes du Royaume-Uni, Aberdeen et Dundee, et de deux villes allemandes, Cologne et Wuppertal. Ce déploiement est l’aboutissement de deux projets, JIVE et JIVE 2, qui ont reçu au total 57 millions d’euros de fonds de l’UE. Ces projets avaient pour objectif de promouvoir les bus fonctionnant avec des piles à combustible à hydrogène (FC) en tant que solution commercialement viable de transport en commun à zéro émission.

Quarante modules de piles à hydrogène achetés pour équiper des bus en Allemagne

Le fabricant canadien de piles à hydrogène, Ballard Power Systems, a récemment reçu une commande de 40 modules de piles à hydrogène pour équiper les bus acquis dans le cadre des projets JIVE. Les modules FCveloCity-HD de 85 kW sont destinés aux bus qui seront déployés dans deux villes allemandes. Cologne, qui a déjà introduit la technologie des bus FC dans son système de transport, mettra 30 bus supplémentaires en circulation. Et Wuppertal recevra ses 10 premiers bus. La livraison des bus devrait commencer en 2019.

«C’est la plus grosse commande de piles à combustible à hydrogène jamais passée en Europe et ce sera le premier déploiement réalisé dans le cadre du programme JIVE I», déclare Rob Campbell, Directeur commercial de Ballard, dans un article publié sur le site gasworld. «Le transport par bus est un excellent exemple d’application à laquelle la technologie des piles à hydrogène est parfaitement adaptée, dans la mesure où elle permet de répondre aux exigences essentielles d’autonomie, de ravitaillement rapide, de charge utile importante et de flexibilité des itinéraires. Nous sommes ravis de constater l’intérêt croissant de l’Europe pour l’utilisation de produits qui fonctionnent sur une base zéro émission.»

Vingt-deux bus FC pour le Royaume-Uni

Les deux participants écossais du projet JIVE déploieront 22 bus FC dans leurs villes. Douze bus seront mis en service à Dundee. Ces véhicules font partie du plan défini par la ville dont l’objectif est d’intégrer un parc énergétique à la pointe du progrès incluant des bus à hydrogène, une flotte de véhicules et des infrastructures de ravitaillement qui fonctionnent à partir de l’hydrogène et d’autres combustibles alternatifs.

La deuxième ville écossaise concernée, Aberdeen, dispose d’une des flottes municipales fonctionnant à l’hydrogène les plus à la pointe du Royaume-Uni. En effet, la municipalité dispose déjà de 10 bus, de 14 voitures (notamment un taxi), de 4 fourgons et d’une balayeuse de voirie bi-combustible qui fonctionne à la fois au gasoil et à l’hydrogène. L’ajout de 10 bus FC doublera donc la flotte actuelle.

À eux deux, les projets JIVE ont pour objectif de fournir environ 300 bus FC à zéro émission, et les stations de ravitaillement nécessaires, à 22 villes européennes d’ici 2023. Aujourd’hui dans sa seconde année, JIVE concentre ses efforts sur cinq pays: Danemark, Allemagne, Italie, Lettonie et Royaume-Uni, qui devraient être les bénéficiaires des 139 autres bus que le projet souhaite déployer. Sur la même lancée, le projet JIVE 2, qui a débuté récemment, devrait fournir 152 bus additionnels dans 14 villes européennes en France, Allemagne, Islande, Norvège, Suède, Pays-Bas et Royaume-Uni.

Globalement, les deux projets JIVE (Joint Initiative for hydrogen Vehicles across Europe) s’efforcent de promouvoir la commercialisation des bus FC en permettant un déploiement à grande échelle des véhicules et de l’infrastructure nécessaire à leur fonctionnement. À terme, leur objectif est de permettre aux opérateurs de bus d’inclure des véhicules fonctionnant à l’hydrogène dans leur flotte sans recourir aux subventions publiques. En outre, ils espèrent responsabiliser les autorités publiques locales et nationales afin qu’elles réglementent le recours à une propulsion à zéro émission dans les systèmes de transports publics.

Pour plus d’informations, veuillez consulter:
site Internet du projet

Source: D’après des informations communiquées par le projet et des communiqués de presse

Informations connexes