Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Dévoilement du premier ferry maritime à hydrogène d’Europe

À quoi ressemblera le premier ferry maritime d’Europe propulsé par des piles à combustible à hydrogène? Le projet HySeas III, financé par l’UE, a publié les premières images à mesure que progressent les tests des composants clés du navire.

Transports et Mobilité
Changement climatique et Environnement

Les premières conceptions de ce qui deviendra le premier ferry maritime européen à pile à combustible ont été achevées, nous permettant de savoir à quoi ressemblera très probablement le navire. Développé dans le cadre du projet HySeas III, financé par l’UE, le ferry à double extrémité pour passagers et voitures pourra transporter 120 passagers et 16 voitures ou 2 poids lourds. Les conceptions, par AqualisBraemar LOC Group, fournissent un plan pour les futurs voyages en ferry zéro émission. «Voir les conceptions donne vie au projet», fait remarquer John Salton de Caledonian Maritime Assets Ltd (CMAL), partenaire du projet HySeas III, dans un communiqué de presse publié sur le site web de la société. «La conception du navire est largement basée sur nos plus grands navires de classe loch, qui sont à double extrémité. Une fois les conceptions approuvées, nous passerons à l’étape suivante du projet qui verra la construction du moteur utilisé dans les études de faisabilité», explique le gestionnaire de flotte et directeur de projets de CMAL. Le navire a été conçu pour parcourir la voie qui sépare Kirkwall de Shapinsay dans l’archipel des Orcades, au nord de l’Écosse continentale, où l’hydrogène est produit à l’aide de l’énergie éolienne. Cependant, le ferry pourra également opérer dans d’autres ports où de l’hydrogène pourrait devenir disponible. Selon le Rapport environnemental 2021 sur le transport maritime européen, les navires sont responsables de 13,5 % de l’ensemble des émissions de gaz à effet de serre du secteur des transports dans l’UE. En ce qui concerne l’état des émissions du transport maritime au Royaume-Uni, John Salton fait observer: «Nous savons que le transport maritime reste le plus grand émetteur de gaz à effet de serre du Royaume-Uni, et notre projet Hyseas III ouvrira la voie au premier navire de haute mer utilisant des énergies purement renouvelables.»

Tester les composants du navire

Dans le même temps, un test de chaîne est en cours en Norvège pour valider pleinement le groupe motopropulseur du navire avant sa construction. Le test de chaîne consiste à assembler tous les composants clés du groupe motopropulseur — système de pile à combustible, batteries, multi-entraînements, transformateurs, etc. — et à les tester en tant que système unifié. Le partenaire de HySeas III, Kongsberg Maritime en Norvège, effectue une gamme complète de tests de mise en service, de sécurité et de vérification assistés par Ballard Power Systems, le partenaire danois du projet. «Comme dans tout projet, les tests ont révélé des problèmes qui doivent être résolus et différentes tâches de dépannage sont également en cours. Une fois que tout sera terminé de manière satisfaisante, une suite complète de tests de validation du système sera effectuée, simulant la façon dont le système serait utilisé dans un navire réel», rapporte la dernière mise à jour du projet. «Cependant, même à ce stade des tests, l’équipe a accumulé une vaste expérience de l’intégration de piles à combustible et de batteries dans un système de propulsion marin, et ces travaux contribueront à jeter les bases d’une utilisation sûre, fiable et optimisée des piles à combustible à hydrogène sur les navires.» La conception du ferry du projet HySeas III (Realising the world’s first sea-going hydrogen-powered RoPax ferry and a business model for European islands) devrait être achevée en mars 2022, après quoi CMAL cherchera des financements pour passer à l’étape d’approvisionnement, et finalement à l’appel d’offres et à la construction du navire. John Salton déclare: «L’industrie maritime a un rôle clé dans la lutte mondiale contre le changement climatique, et ce projet marque une étape vers un transport maritime zéro émission.» Pour plus d’informations, veuillez consulter: site web du projet HySeas III

Mots‑clés

HySeas III, hydrogène, ferry, pile à combustible, maritime, transport, navire, test de chaîne, transport maritime

Articles connexes