Skip to main content

Using next generation DNA sequencing to link soil fungal diversity to ecosystem function

Article Category

Article available in the folowing languages:

Lier la diversité fongique à ses fonctions

Des chercheurs étudient la diversité fongique pour établir ce qui est nécessaire pour maintenir la santé d'un écosystème face au changement climatique et à la déforestation.

Changement climatique et Environnement

Les champignons jouent un rôle essentiel dans les écosystèmes: tandis que certains sont des recycleurs de nutriments qui décomposent les débris végétaux, d'autres sont des colonisateurs de racines qui favorisent l'absorption de nutriments et d'eau dans les systèmes racinaires de plantes. On ne connaît cependant que peu de choses sur les rôles complexes et divers des différentes communautés fongiques des sols, ainsi que de la manière dont elles sont affectées par les changements environnementaux. Le projet MYCODIVERSITY («Using next generation DNA sequencing to link soil fungal diversity to ecosystem function»), financé par l'UE, a développé une base de données génétique de champignons pour effectuer des analyses en aval. Comme les champignons colonisateurs de racines sont essentiels pour avoir des écosystèmes forestiers productifs, les chercheurs du projet MYCODIVERSITY ont utilisé leurs données génétiques pour analyser les répartitions fongiques dans une forêt de pins de Californie. Si la répartition des champignons colonisateurs de racines autour de chaque arbre ne présentait pas de différence, la structure de la communauté fongique variait en fonction de l'âge de l'arbre. Par contraste, il a été observé une diversité spatiale significative des champignons recycleurs de nutriments, ce qui laisse penser que différents facteurs environnementaux régissent la structure de la population des champignons qui jouent des rôles différents. Les chercheurs ont également observé que les conditions de stress environnemental telles que l'exposition à des niveaux élevés d'ozone ou de polluants limitaient la capacité des champignons à recycler les nutriments par décomposition des débris végétaux. La compréhension des possibles conséquences du changement climatique sur les communautés fongiques, comme l'augmentation des niveaux d'ozone dans l'atmosphère, est essentielle pour permettre la sauvegarde des écosystèmes. De plus, l'étude de la diversité fongique dans différents environnements pourrait apporter des informations précieuses pour certaines initiatives de conservation, notamment celles qui visent à replanter des forêts sur des sols dégradés.

Mots‑clés

Diversité fongique, changement climatique, déforestation, champignons, recycleurs de nutriments, débris végétaux, colonisateurs de racines, absorption d'eau, systèmes racinaires des plantes, communautés fongiques des sols, séquençage de l'ADN, fonction éc

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application