Skip to main content

IMPRoved food safety monitoring through Enhanced imaging nanoplaSmonicS

Article Category

Article available in the folowing languages:

La surveillance en temps réel de la qualité des aliments

Afin de garantir la sécurité sanitaire des aliments, ils sont contrôlés tout au long de la chaîne allant de la production à la consommation. Des scientifiques européens développent un appareil portable et flexible permettant de réduire le temps nécessaire à ces contrôles.

Changement climatique et Environnement

La réglementation européenne sur la qualité des aliments devient de plus en plus stricte afin de veiller à ce que la présence de résidus, de produits chimiques, de pathogènes ou de toxines soit détectée. Dans cette optique, le projet IMPRESS (« Improved food safety monitoring through enhanced imaging nanoplasmonics »), financé par l'UE, vise à développer un détecteur portable. L'un des principaux avantages de l'appareil IMPRESSOR est son faible coût, qui permet à toute entreprise produisant ou distribuant des produits alimentaires de s'en servir. De plus, il peut identifier plusieurs contaminants sur un seul échantillon en moins 15 minutes. L'appareil utilise une biopuce jetable conçue pour détecter plusieurs éléments pouvant affecter la qualité des aliments comme des allergènes ou des toxines. Cette puce est couplée à un dispositif de lecture électronique nanoplasmonique destiné à l'analyse et l'évaluation des résultats. Lors de la première phase du projet, les chercheurs se sont concentrés sur l'élaboration de dosages immunologiques de détection de la gentamicine, de la caséine bovine, de la cacahuète, de la noisette, des œufs et du soja dans les aliments. Ils ont également développé des peptides cibles pour chaque allergène alimentaire et les ont incorporés aux biopuces en tant que capteurs. Les biopuces, plusieurs anticorps monoclonaux ainsi qu'un prototype de l'appareil de détection IMPRESSOR sont rigoureusement testés sur différentes matrices alimentaires. L'optimisation du fonctionnement de l'appareil avec des fluides et de certains paramètres matériels et logiciels est en cours afin d'améliorer les performances du détecteur. Une collaboration a été mise en place avec des experts en développement de biosenseurs, en synthèse de peptides et en contrôle de la sécurité sanitaire des aliments afin que l'étude atteigne son objectif. L'adoption de cet appareil par le secteur agro-alimentaire et les services de régulation réduira le temps de contrôle et améliorera la qualité globale des produits alimentaires.

Mots‑clés

Qualité des aliments, surveillance, appareil, biopuce, allergène, toxine, immunodosage, gentamycine, caséine bovine, peptide

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application