Skip to main content

Bioreactor-based, clinically oriented manufacturing of engineered tissues

Article Category

Article available in the folowing languages:

Un bioréacteur pour produire automatiquement des greffons de tissus

L'ingénierie tissulaire a un grand potentiel thérapeutique. Mais, pour que ces thérapies puissent être mises en pratique, il faut résoudre les problèmes liés à la production de greffons.

Santé

Malgré des avancées en médecine régénérative, des obstacles importants freinent l'utilisation clinique de ce type de traitements. Les systèmes à bioréacteur pourraient jouer un rôle central pour surmonter les limitations actuelles, afin de faciliter l'utilisation et la commercialisation de greffons cellulaires. Les bioréacteurs apportent un environnement de culture contrôlé et régulé, qui réduit la variabilité des produits. Leur capacité de contrôle en continu permet de se conformer plus facilement au cadre réglementaire. L'automatisation du processus de fabrication permettrait également d'améliorer la sécurité et la rentabilité. Les scientifiques du projet BIO-COMET (Bioreactor-based, clinically oriented manufacturing of engineered tissues), financé par l'UE, ont développé un système de bioréacteur à base de capteurs, afin de produire des greffons de tissus fonctionnels autologues destinés à la réparation du cartilage. Pour produire des greffons de cartilage, la stratégie de BIO-COMMET introduit un certain nombre d'innovations, comme un système de production automatisé et contrôlé, un bioréacteur développé pour assurer la conformité réglementaire, un processus d'ingénierie tissulaire simplifié, optimisé et évolutif, la surveillance en ligne des paramètres de culture/qualité et la gestion des données de traçabilité. Le système de fabrication à base de bioréacteur a été transféré dans une installation d'essai de BPF (bonnes pratiques de fabrication) et utilisé pour des études précliniques à grande échelle sur l'animal. Les résultats obtenus par ces études précliniques ont non seulement montré la possibilité d'utiliser les tissus cartilagineux produits par bioréacteur, mais également leur supériorité en termes de qualité de réparation du cartilage, dans le cadre d'un important modèle animal. Au-delà de l'ingénierie de tissus cartilagineux, ce projet sera essentiel pour généraliser l'utilisation de plateformes à base de bioréacteur, l'objectif final étant de faciliter l'utilisation et la commercialisation de tissus cellulaires comme solutions thérapeutiques.

Mots‑clés

Bioréacteur, thérapie cellulaire, thérapie tissulaire, médecine régénérative, cartilage, chondrocyte

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application