Skip to main content

Novel Thermoresponsive Organic Nanogels for Topical Gene Delivery of RNA-Based Drugs

Article Category

Article available in the folowing languages:

Franchir la barrière cutanée

L'épiderme, ou couche superficielle de la peau, constitue une formidable barrière à l'administration de médicaments en traitement des maladies, des infections et du cancer de la peau. Un nouveau nanogel pourrait faire progresser le traitement.

Santé

L'administration de médicaments par la peau offre de nombreux avantages, notamment une grande surface d'application et un accès direct au sang, évitant le métabolisme de premier passage et la transmission de maladies par les aiguilles. Toutefois, la Stratum corneum, la couche la plus éloignée de l'épiderme, empêche la pénétration des substances en limitant la biodisponibilité topique et transdermique. Le projet NANOGEND («Novel thermoresponsive organic nanogels for topical gene delivery of RNA-based drugs») a développé un nanogel organique capable de pénétrer la barrière cutanée avec efficacité, de livrer sa charge et de s'éliminer du corps sans effets secondaires indésirables. Les porteurs, des micelles, sont composés de glycol de polyéthylène (le bloc hydrophile) et de sulfure de polyéthylène (PEG-b-PPS). Ces blocs PPS hydrophiles forment le noyau de la micelle, qui peut accueillir des médicaments lipophiles. Les blocs PEG hydrophiles constituent l'enveloppe externe et stabilisent l'interface entre le noyau et le milieu extérieur. Comparé aux micelles de tensioactif classiques, les PEG-b-PPS sont très stables et retiennent plus longtemps la dose de médicaments. La concentration de médicament à l'endroit ciblé est élevée, une propriété particulièrement appréciable pour la thérapeutique. Un capteur de fluorescence est fixé au noyau et agit comme un commutateur de marche/arrêt lors de la liaison avec de l'acide flufénamique (FFA), le médicament utilisé comme modèle dans l'étude. La pénétration des micelles ainsi que la dose de médicament chargée et libérée peuvent être contrôlées à l'aide de ce fluorophore (fluorochrome). Les résultats ont montré que les micelles chargées de FFA pénétraient la peau en un jour, libérant des volumes de médicament appropriés à la formulation pharmaceutique du FFA. Les applications dans le domaine de l'administration de médicaments couvrent les thérapies ciblées et de dépistage du cancer de la peau par imagerie, l'immunomodulation et l'inoculation de vaccins sous la peau, les antimicrobiens et la cicatrisation des plaies. Les nano-outils sont prêts à contribuer au transfert clinique des nanotechnologies vers la dermatologie.

Mots‑clés

Peau, administration de médicaments, nanogel, micelle, dose, capteur de fluorescence, FFA, antimicrobien, cicatrisation des plaies, dermatologie

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application