Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Accélérer la commercialisation des produits innovants

Il existe un décalage entre la conception créative des produits qui satisfont un besoin du marché et les activités de recherche et de développement des nouveaux matériaux qui seront utilisés dans ces produits. Une initiative de l'UE a aidé à combler ce manque.

Technologies industrielles

Le projet INNOMATNET (Networking of materials laboratories and innovation actors in various industrial sectors for product or process innovation), financé par l'UE, avait pour objectif combles ces lacunes en réunissant de nombreuses parties prenantes et en proposant des outils d'assistance ainsi que des actions de mise en réseau et de formation. L'objectif était d'établir de nouveaux partenariats entre les chercheurs en matériaux et les secteurs de la création, pour permettre aux spécialistes de l'innovation de commercialiser de nouveaux produits et processus. Les activités ont commencé par l'identification des principales parties prenantes européennes de la recherche dans les matériaux et la conception. Un questionnaire a permis de déterminer leurs besoins en compilant les avis concernant les moteurs et obstacles à l'innovation, et sur les outils impliqués dans l'innovation. Le questionnaire a également débouché sur des propositions émises par des chercheurs spécialisés dans les matériaux et par les entreprises qui accélèrent la conception et la commercialisation de produits et services innovants tirant le meilleur parti des nouveaux matériaux. En résultat, cinq études de cas de meilleures pratiques mondiales ont été identifiées en matière d'intégration de technologie des matériaux et de conception visant à améliorer l'innovation. L'équipe a organisé dans toute l'UE dix journées de constitution de réseau et de formation qui ont attiré plus de 500 acteurs clés. Elle a aussi proposé deux universités d'été de deux jours aux étudiants, jeunes chercheurs et ingénieurs. Pour faciliter la mise en réseau, l'équipe a créé une base de données rassemblant 335 parties prenantes, parmi lesquelles des personnes ayant répondu au questionnaire et des participants aux initiatives du projet, notamment aux ateliers et universités d'été. Le site web du projet a permis de diffuser ses activités et ses résultats. Il sert également de plateforme de mise en réseau de chercheurs dans les matériaux, d'entrepreneurs du secteur industriel et d'autres acteurs européens. L'équipe a en outre organisé un concours de matériaux pour jeunes chercheurs et professionnels, qui a mis en évidence l'importance de la collaboration entre chercheurs spécialisés dans les matériaux et les secteurs de la création. Enfin, l'équipe a rédigé un livre vert contenant des recommandations qui encouragent la collaboration entre les chercheurs spécialisés dans les matériaux et les secteurs de la création. Grâce au projet INNOMATNET, la commercialisation des techniques de matériaux est plus rapide et plus efficace. Il a aussi aidé l'UE à se rapprocher de sa vision d'une société de l'innovation.

Mots‑clés

Produits innovants, nouveaux matériaux, acteurs de l'innovation, innovation des processus, commercialisation, secteurs de la création

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application