Skip to main content

Ambiguous Figures of Desire

Article Category

Article available in the folowing languages:

Remettre en cause les perceptions modernes des œuvres littéraires du passé

Un projet financé par l'UE a réévalué le rôle de la mythologie classique en tant que représentation du désir dans la poésie baroque et de la fin de la Renaissance. Il s'est intéressé principalement à des textes d'Italie et d'Espagne, mais a aussi étudié la littérature anglaise, française, allemande et scandinave.

Technologies industrielles

Le projet AFD (Ambiguous figures of desire) s'est basé sur deux hypothèses. La première était que la littérature de la fin de la Renaissance et de l'époque baroque reflète une préoccupation incertaine envers l'érotisme, ce qui est aujourd'hui considéré d'une manière plus clairement positive. La deuxième est que cette préoccupation est plus explicite dans ce que l'on peut appeler la poésie mythologique de ces périodes. Les chercheurs d'AFD ont associé la recherche empirique et les réflexions théoriques, étudiant des écrits de William Shakespeare, Luis de Góngora, Pedro Soto de Rojas, Giovan Battista Marino et Pedro Calderón de la Barca, et des poésies de Francisco de Quevedo. Les résultats de ces études ont été publiés via deux articles d'anthologie et cinq articles de revues à comité de lecture. Les chercheurs ont établi une classification systémique des poètes mythologiques du début de l'époque moderne, plaçant chaque œuvre sur une échelle allant de l'érotisme au moralisme. Ils ont aussi contribué à formuler des différences décisives entre les types de collections mythologiques, par exemple la mythographie «polyphonique» de Shakespeare, «mosaïque» de Góngora, «antithétique» de Soto de Rojas, «aporétique» de Marino, et «allégorique» de Calderón. Le concept le plus important découlant des travaux d'AFD est celui de «diglossie», qui désigne la dualité de langage (moral ou esthétique) des poètes mythologiques du début de l'époque moderne. Tous les résultats de études ont été intégrés dans la monographie intitulée «Diglossia. The Early Modern Reinvention of Mythological Discourse». Les travaux du projet ont apporté une contribution importante pour replacer la littérature érotique pré-moderne dans son contexte historique. Ils ont aussi remis en cause les méthodes historiographiques employées pour les études de la littérature, et lancé un débat sur la façon de gérer les œuvres littéraires du passé. D'une manière plus générale, les impacts du projet AFD sont d'ordre épistémologique et historico-culturel, développant les connaissances sur un point historique donné via la discussion de diverses configurations du désir dans la poésie mythologie de la fin de la Renaissance et de l'époque baroque. Le projet a aussi accru la sensibilisation historique, via la discussion du comment et du pourquoi de notre approche du patrimoine culturel, pour mieux réfléchir sur les relations entre le passé et le présent.

Mots‑clés

Œuvres littéraires, mythologie classique, fin de la Renaissance, poésie baroque, figures du désir

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application