Skip to main content

Pluridisciplinary study for a RObust and sustainabLe Improvement of Fertility In Cows

Article Category

Article available in the folowing languages:

Faible fertilité chez les vaches laitières

Les chercheurs ont mis en lumière la crise imminente de faible fertilité dans l'industrie des vaches laitières en utilisant des évaluations génétiques de la fertilité.

Alimentation et Ressources naturelles

Les vaches laitières modernes peuvent présenter des rendements de lait élevés, mais la fertilité et les mises bas ont souffert d'une sélection génétique intensive. La durabilité de l'élevage bovin laitier repose sur la capacité des vaches à continuer à produire des petits tout en faisant face aux contraintes environnementales. L'initiative PROLIFIC (Pluridisciplinary study for a robust and sustainable improvement of fertility in cows), financée par l'UE, a cherché à fournir aux agriculteurs de meilleurs outils pour contrôler et gérer la reproduction des vaches. Les chercheurs ont travaillé au développement de modèles pour soutenir les décisions des fermiers concernant la fertilité des animaux, la gestion du troupeau et l'impact socio-économique pour l'agriculteur. Les scientifiques ont étudié les gènes et les voies qui régissent la manière dont les vaches s'adaptent à différentes conditions environnementales et restent productives dans les systèmes d'alimentation à faibles intrants. Les chercheurs ont estimé les valeurs d'élevage génomiques chez différentes vaches et ont étudié les stratégies d'adaptation aux différentes approches d'alimentation et de gestion. PROLIFIC a cherché à localiser avec précision les indicateurs biologiques de la bonne ou de la mauvaise fertilité dans les tissus reproductifs d'une vache. De tels marqueurs biologiques sont des outils de diagnostic potentiels pour les maladies métaboliques associées à l'infertilité ou utiles pour définir des mesures de prévention. Les chercheurs du projet ont étudié 8 000 dossiers de lactation de vaches avec des phénotypes de progestérone connus et ont réalisé des études d'association à l'échelle du génome pour trouver des traits importants de la fertilité. Ils ont généré des données génétiques sur la fertilité chez les vaches ayant des antécédents génétiques et des programmes d'alimentation différents. L'équipe a identifié les effets des différentes conditions de score du corps sur les vaches et les ont utilisés comme indicateurs de performances de reproduction. PROLIFIC a également développé un modèle mathématique qui montre les schémas hormonaux chez les vaches non enceintes. À partir de ce modèle, l'équipe a trouvé des indices sur la façon dont différents paramètres peuvent être liés à une faible reproduction, mais les processus biologiques qui sous-tendent ces paramètres sont mal connus. Ces résultats ouvriront la voie à des études génétiques complémentaires et aideront à générer de nouveaux marqueurs pour la sélection génomique des vaches productives et fertiles. Ces nouvelles connaissances fourniront également de nouvelles perspectives sur la raison pour laquelle certains animaux sont plus sensibles que d'autres aux maladies métaboliques et aux déséquilibres.

Mots‑clés

Faible fertilité, vaches laitières, évaluations génétiques, PROLIFIC, élevage, maladies métaboliques

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application