Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

L'infrastructure de la biologie des systèmes pour l'Europe

Une initiative financée par l'UE a produit un plan général pour traiter la pléthore de données dans l'ère «omique». Une modélisation détaillée et intégrée des systèmes vivants permettra de prévoir le comportement des systèmes biologiques, via des données expérimentales, sur l'interaction entre les molécules, les cellules et les tissus.

Santé

Afin de réaliser une proposition détaillée pour l'infrastructure de la biologie des systèmes en Europe, une feuille de route et une compréhension de la structure et du fonctionnement de cette ressource est nécessaire. Par exemple, l'accès à des données et ressources normalisées pour l'analyse est nécessaire. De plus, la vision scientifique sous-jacente et les modèles prévus pour la gouvernance, le financement durable et la formation doivent être pris en compte. Le consortium ISBE (Infrastructure for systems biology - Europe) composé de 23 partenaires de 11 États membres, s'est concentré sur une vaste consultation avec les parties prenantes adéquates. La phase préparatoire a identifié des critères techniques à travers le site web du projet, des enquêtes, une conférence et des ateliers. Les consultations d'experts ont fourni des spécifications techniques pour une infrastructure physique. Un plan d'affaires a été développé grâce aux informations offertes par les parties prenantes, les gouvernements et les ministères. De nombreux rapports ont été rédigés à l'aide de données provenant d'une enquête détaillée des activités en cours dans la biologie des systèmes. Une description préliminaire de la structure et de la fonction d'ISBE a fourni la plateforme pour des consultations approfondies des parties prenantes aux niveaux national et international. L'ISBE s'est également concentré sur une révision de la formation en matière de biologie des systèmes en Europe. Visant les diplômés et des étudiants de troisième cycle, elle permettra de développer un réseau paneuropéen des activités de formation ISBE dans la biologie des systèmes. Les travaux garantiront une standardisation et un contrôle de qualité à travers le continent. Une infrastructure de biologie des systèmes complètement intégrée pour l'Europe aura un impact sur la médecine personnalisée, la fourniture de concepts alternatifs de nutrition et une production alimentaire durable. Les produits livrables d'ISBE devraient stimuler l'économie basée sur la biologie, grâce à la production de nouveaux et meilleurs biocombustibles et de matériaux d'origine biologique. Par ailleurs, la gestion des déchets et de l'eau, la protection et la conservation de l'environnement en profiteront. L'ISBE sera composé d'un réseau collaboratif de centres de biologie des systèmes national synergétique, avec une expertise de recouvrement et complémentaire. Le développement des collaborations avec d'autres infrastructures de recherche dans les sciences biologiques et médicales devrait garantir une coordination optimale, une harmonisation, l'intégration et l'interopérabilité des données et des applications. Les activités des centres seront coordonnées au niveau européen par le bureau central de l'ISBE, dirigé par un directeur et un comité de surveillance de parties prenantes. L'initiative ISBE promet d'approfondir les travaux de collaboration au niveau mondial; de rapprocher les intérêts de l'université et de l'industrie; et, dans l'ensemble, de faciliter les nouvelles technologies dans le secteur biomédical.

Mots‑clés

Infrastructure de la biologie des systèmes, «omique», modélisation intégrée, feuille de route, consultation des parties prenantes

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application