Skip to main content

Icephobic Coatings - Development of test methods

Article Category

Article available in the folowing languages:

Empêcher la formation de glace

Une équipe de l'UE a développé une méthode permettant de simuler les tests en soufflerie pour les revêtements aéronautiques anti-givre. Elle a conçu et construit un instrument de laboratoire capable de prévoir de façon fiable les résultats de ces essais et ceux que les revêtements obtiendront dans le monde réel.

Énergie

La formation de givre pendant le vol est une menace ancienne bien connue en matière de sécurité, pourtant les méthodes actuelles d'élimination du problème affectent gravement la performance de l'avion. Les nouvelles méthodes utilisent des revêtements anti-givre mais leur développement exige des essais dispendieux en soufflerie débouchant sur des tests tardifs et des produits sous-optimaux. Le projet ICECODE (Icephobic coatings – development of test methods), financé par l'UE, a été mis en place afin de développer une alternative plus efficace. L'hypothèse de départ repose sur le développement d'une méthode d'essai en laboratoire susceptible de prédire la performance antigivrage du matériau dans la soufflerie. Un tel instrument permettrait d'accélérer le dépistage de nouveaux matériaux, leur développement et leur optimisation. Cette initiative s'est déroulée de mai 2013 à décembre 2014. Les partenaires du projet ont suivi deux approches, la première s'appuyant sur la création d'un modèle chimique et physique capable de prévoir l'adhésion de la glace. Pour atteindre cet objectif, l'équipe du projet a tout d'abord caractérisé la surface d'une plaque d'essai recouverte du revêtement et comparé les données obtenues avec celles obtenues par les essais de givrage en soufflerie. L'équipe n'a pas réussi à obtenir un modèle valide jusqu'à présent. Les résultats pourront cependant aider d'autres équipes à atteindre cet objectif à l'avenir. Une deuxième approche impliquait le développement d'un procédé utilisant un instrument simulant le givrage et l'adhésion de la glace en laboratoire. Les chercheurs ont ici, réussi à concevoir, fabriqué et validé leur machine. Les résultats reproduisent fidèlement les conditions de givrage en soufflerie et sur le terrain, même si toutes les capacités de cet équipement n'ont pas encore été complètement déterminées. Les partenaires du projet ont ainsi réussi à développer un appareil capable de tester en laboratoire différents revêtements antigivrage destinés à l'aviation. De tels essais en laboratoire permettent de raccourcir la vérification de ces matériaux et d'améliorer in fine la performance et la sécurité des aéronefs.

Mots‑clés

Givrage, avion, revêtement, prévision, soufflerie

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application