Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Conserver les eaux côtières de l'Europe

La protection des côtes et des estuaires est au cœur des préoccupations des décideurs politiques locaux, nationaux et internationaux à mesure que la population et ses besoins relatifs à ces systèmes naturels augmentent. Une initiative financée par l'UE s'est penchée sur le problème en vue de développer une série de solutions durables.

Changement climatique et Environnement

L'importance sociale et économique croissante des ressources en eau côtières de l'Europe présente une difficulté de gestion importante. Environ 5 millions de citoyens de l'UE travaillent dans des secteurs d'activité liés à la mer, dans des domaines à croissance rapide tels que l'aquaculture, l'énergie marine et la sécurité. Cependant, des possibilités de développement de produits et services maritimes respectueux de l'environnement ont vu le jour à la suite de nouvelles réglementations concernant la protection de l'environnement marin fragile. Le projet EMSAC («European marine science applications consortium»), une initiative de mise en réseau financée par l'UE, a aidé à renforcer la capacité d'innovation de quatre régions maritimes en France, en Suède et au Royaume-Uni. Un plan d'action commun reposant sur les priorités futures en matière de marché, de technologie et de recherche dans le domaine de la gestion des ressources en eau du littoral a été élaboré en vue de stimuler l'investissement et l'innovation. Ce plan a réuni des entreprises, des institutions scientifiques et des décideurs s'intéressant à ce problème, et s'est penché sur les possibilités de développer le réseau en recherchant une plus grande coopération internationale au-delà de l'UE. EMSAC a ciblé trois principaux objectifs. Le premier était une feuille de route technologique axée sur le marché, qui a mis en évidence les lacunes en matière de recherche et développement technologique (RDT). Le second consistait à identifier les possibilités de financement de RDT et à les associer aux priorités de recherche les plus adaptées pour encourager la commercialisation des innovations. Le dernier était de conseiller les autorités régionales quant à la meilleure façon de mettre en œuvre le financement de l'innovation et de la RDT au-delà de celui déjà disponible aux niveaux national et international. Les partenaires du projet se sont concentrés sur les opportunités de croissance résultant de l'amélioration de la gestion des estuaires et des ressources côtières de l'Europe, dont la gestion de la qualité de l'eau pour des lieux publics, comme les plages, et pour une utilisation commerciale, par exemple dans des exploitations piscicoles. La gestion des risques liés aux déversements et aux inondations ainsi que les impacts de la construction de parcs éoliens offshore et autres structures artificielles ont également été pris en compte. L'initiative a également porté sur la gestion des écosystèmes sensibles, des exploitations piscicoles et des sources pour la production de biocarburants. EMSAC aidera à préserver les ressources en eau côtières face à la pression croissante imposée par les activités humaines multiples, permettant ainsi aux générations futures d'apprécier et d'utiliser le patrimoine naturel de l'Europe.

Mots‑clés

Littoral, ressources en eau, estuarien, produits de la mer, réseau, services marins, protection, aquaculture, exploitations piscicoles

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application