Skip to main content

Carbon emission mitigation by Consumption-based Accounting and Policy

Article Category

Article available in the folowing languages:

Des politiques pour limiter les émissions de carbone

Une étude de l'UE a étudié les politiques climatiques de l'UE pour aider à les améliorer. L'étude a porté sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre par la modification de la demande des consommateurs, concluant que le commerce et la richesse croissante étaient des causes importantes de l'augmentation des émissions.

Changement climatique et Environnement
Société

Les ambitions et les approches en matière de politiques sur le changement climatique varient selon le contexte national ou régional dans lequel elles sont élaborées. Les politiques ciblent généralement l'industrie manufacturière, mais la consommation est un facteur déterminant des émissions de gaz à effet de serre. Le projet CARBON CAP (Carbon emission mitigation by consumption-based accounting and policy), financé par l'UE, a étudié les politiques européennes sur le changement climatique. Le consortium a participé au développement de politiques innovantes en partageant les connaissances sur les émissions de carbone. Les membres de l'équipe ont développé des principes directeurs plus efficaces afin d'atteindre les objectifs de l'UE sur le climat. Ces politiques visent à réduire les émissions de gaz à effet de serre en agissant sur la demande des consommateurs. Progresser vers des politiques plus équilibrées nécessite de combler des lacunes en matière de connaissances, via des processus d'apprentissage interactifs entre l'équipe de projet et les parties prenantes clés. Le consortium a également élaboré une feuille de route pour la transition vers une économie bas carbone à l'horizon 2050. Les chercheurs ont analysé divers types de changement prévus dans le cadre de ces politiques. L'équipe a conclu que le commerce est un moteur important de la croissance des émissions de gaz à effet de serre dans le monde, mais pas aussi important que la croissance des richesses et de l'efficacité industrielle. Cependant, la délocalisation des industries des pays occidentaux associée à l'augmentation des importations contribue à la croissance des émissions, en particulier due à la combustion. La croissance des richesses limite les gains rendus possibles par l'efficacité carbone et énergétique. Le projet CARBON CAP a également analysé et classé plus de 30 instruments de politique et détaillé les 3 principaux avantages de l'introduction des politiques dans un portefeuille. Une observation clé est qu'il est difficile d'influencer les consommateurs lorsque ceux-ci ont accès à des biens à émissions de carbone élevées et faibles qui répondent au même besoin. Les résultats montrent que la priorité devrait être réservée aux politiques qui modifient les caractéristiques des produits disponibles pour les consommateurs (par exemple les normes minimales). L'équipe a conclu par ailleurs que les politiques qui ont une influence sur les choix des consommateurs entre produits du marché doivent s'appliquer à une phase ultérieure. Une réduction de 50 % des émissions de gaz à effet de serre actuelles de l'UE serait possible. Les chercheurs ont déterminé que les domaines présentant le potentiel le plus important de réductions des émissions incluent l'alimentation, le bâtiment et les transports, et que les politiques devraient par conséquent cibler ces catégories d'activité. La modélisation effectuée dans le cadre du projet a révélé le potentiel de nouvelles politiques pour réduire de manière significative les émissions de gaz à effet de serre européennes, en particulier dans le bâtiment et les transports.

Mots‑clés

Émissions de carbone, gaz à effet de serre, politiques climatiques, consommation, CARBON CAP

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application