Skip to main content

THALEA II - Telemonitoring and Telemedicine for Hospitals Assisted by ICT for Life saving co-morbid patients in Europe As part of a Patient personalised care program of the EU

Article Category

Article available in the folowing languages:

Préparation d’un système de télémédecine innovant pour une commercialisation sur le marché public de solutions innovantes

La pandémie de COVID-19 est à l’origine d’un besoin accru de services de télémédecine. Grâce au processus appelé «marché public de solutions innovantes», le projet THALEA II, financé par l’UE, fournit les systèmes de télémédecine innovants demandés par les unités de soins intensifs (USI) débordées d’aujourd’hui.

Santé

Face à une population de plus en plus vieillissante, l’Europe doit mettre au point de nouvelles solutions pour offrir des services de soins de santé de qualité avec moins de ressources. Si la pandémie de COVID-19 a rendu cette question encore plus pressante, elle a également mis en lumière une solution potentielle: la télémédecine. Bien que la nécessité d’une distanciation sociale ait accéléré l’adoption de la télémédecine, le concept n’est pas propre à la pandémie. En fait, les projets THALEA et THALEA II (Telemonitoring and Telemedicine for Hospitals Assisted by ICT for Life saving co-morbid patients in Europe as part of a Patient personalised care program of EU), financés par l’UE, travaillent depuis plusieurs années à la création de systèmes de télémédecine efficaces. «L’objectif de ces deux projets consistait à développer une solution logicielle interopérable et indépendante des fabricants pour la télémédecine en soins intensifs», déclare Gernot Marx, coordinateur du projet THALEA II. «Ces solutions permettront aux USI de détecter plus rapidement des complications, ce qui se traduira donc par une meilleure qualité de vie pour les patients en soins intensifs et, surtout, par un plus grand nombre de vies sauvées.» La finalité du projet THALEA II est de commercialiser ces systèmes de télémédecine à l’aide du marché public de solutions innovantes («procurement of innovative solutions» ou PPI). Selon Gernot Marx, le PPI résulte de la décision du secteur public d’utiliser son pouvoir d’achat pour agir en tant qu’adopteur précoce des solutions innovantes développées au cours des achats publics avant commercialisation (APAC), le point central du projet THALEA. «Le PPI raccourcit le délai de mise sur le marché, ce qui permet aux adopteurs précoces de mettre en œuvre une innovation et aux acheteurs publics de répondre efficacement à la demande du marché avec des produits innovants», ajoute Gernot Marx.

Un système de télémédecine innovant

Au cours du projet, les chercheurs ont mis en place une technologie de télémédecine visant à soutenir les spécialistes des USI dans leurs activités quotidiennes. «Cette technologie agit comme un intermédiaire entre les spécialistes situés dans l’USI et ceux qui se trouvent dans un centre de télémédecine», explique Gernot Marx. «En partageant les données et les paramètres des patients à travers le système THALEA, cette équipe peut identifier plus rapidement les situations graves et adapter le traitement de manière plus efficace.» Le système innovant THALEA a été préparé pour sa commercialisation au cours du projet THALEA II. Après avoir obtenu avec succès la certification pour le système THALEA, les chercheurs de THALEA II se sont tournés vers la recherche d’acheteurs. «Ces acheteurs vont acquérir une solution logicielle très innovante destinée à la télémédecine, ce qui représente une très grande réussite à la fois pour le projet et pour la Commission européenne», remarque Gernot Marx.

Répondre à la crise de la COVID

Le projet a très récemment publié un appel d’offres, qui a été suivi d’un achat extrêmement important du produit par l’hôpital universitaire d’Aix-la-Chapelle en Allemagne. Le système a aujourd’hui été déployé dans 18 hôpitaux situés en Autriche et en Allemagne, où il permet déjà d’aider les USI à traiter les patients atteints de COVID-19. Compte tenu de la pandémie, les spécialistes en médecine et en informatique travaillent actuellement à plein régime et avec toutes les ressources nécessaires pour installer les systèmes THALEA, non seulement en Autriche et en Allemagne, mais également dans toute l’Europe. «La pandémie a donné à ces travaux un degré d’urgence, car notre système de télémédecine est bien placé pour fournir des soins et des traitements spécialisés et efficaces à un grand nombre d’unités de soins intensifs», conclut Gernot Marx. «Je suis heureux de pouvoir affirmer que nous avons répondu avec succès à cette urgence et que nous avons fourni aux USI un moyen efficace et adapté d’offrir les meilleurs soins à leurs patients.»

Mots‑clés

THALEA II, THALEA, télémédecine, marché public de solutions innovantes, PPI, unités de soins intensifs, USI, soins de santé, achats publics avant commercialisation, APAC, soins intensifs, COVID-19, pandémie

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application