Skip to main content

A revolutionary quality indicator platform for the food industry

Article Category

Article available in the folowing languages:

Un indicateur intuitif de fraîcheur aide les consommateurs à réduire le gaspillage alimentaire

L’innovant indicateur de fraîcheur du projet MultiSens, financé par l’UE, peut être directement intégré à l’emballage alimentaire.

Alimentation et Ressources naturelles

Chaque année, plus de 89 millions de tonnes d’aliments sont gaspillées rien que dans l’UE. Le ménage européen moyen étant responsable de 42 % de ce gaspillage, de nombreuses initiatives travaillent sur la manière de le réduire en se concentrant sur le consommateur. Une de ces initiatives est le projet MultiSens (A revolutionary quality indicator platform for the food industry), financé par l’UE, qui développe une plateforme révolutionnaire indiquant la qualité destinée à l’industrie alimentaire. Les chercheurs de MultiSens construisent une plateforme de conditionnement intelligente qui alertera les consommateurs sur la qualité du contenu, car la plus grande partie du gaspillage alimentaire au niveau du consommateur est attribué à la nourriture avariée. «Même s’il y a eu plusieurs tentatives pour développer un indicateur de fraîcheur capable de surveiller la fraîcheur d’un produit, aucune de ces étiquettes intelligentes n’est axée vers les consommateurs», déclare la Dre Isabel M. Pérez de Vargas Sansalvador, coordinatrice du projet MultiSens et titulaire d’une bourse Marie Curie. «Ce que nous proposons est un système de détermination de la qualité, non invasif et original, destiné aux viandes emballées.» Un indicateur de fraîcheur facile à utiliser L’indicateur de fraîcheur MultiSens s’incorpore directement à l’emballage alimentaire, où ses capteurs peuvent détecter les niveaux de dioxyde de carbone (CO2). «Nos recherches ont établi des corrélations entre la fraîcheur de la viande et la concentration de CO2», explique la Dre Pérez de Vargas Sansalvador. «Un changement du niveau de CO2 pendant le stockage indique clairement que des bactéries se développent à l’intérieur de l’emballage ou que celui-ci a été endommagé.» Les chercheurs testent deux manières différentes de mettre en œuvre ce capteur dans l’emballage. Dans un des prototypes, l’indicateur de fraîcheur est attaché à la partie extérieure de l’emballage, mais en contact direct avec l’atmosphère intérieure. Dans l’autre, le capteur est imprimé directement sur le film qui recouvre l’emballage. Les deux modèles sont accompagnés d’une application mobile conviviale. «En prenant simplement une photo du capteur, le consommateur sera immédiatement informé de la qualité de la viande, lui permettant de prendre une décision d’achat éclairée», détaille la Dre Pérez de Vargas Sansalvador. «Une fois à la maison, ils peuvent également utiliser l’application mobile pour surveiller la fraîcheur du produit à tout moment.» Les chercheurs travaillent désormais sur des capteurs capables de détecter l’ammoniac et le sulfure d’hydrogène. Actuellement, les capteurs MultiSens sont disponibles que pour les produits à base de porc, même si l’architecture du capteur a été construite pour être adaptée à l’utilisation sur tout type d’aliment emballé. Inspirer la jeunesse européenne Selon la Dre Pérez de Vargas Sansalvador, sa recherche va plus loin que le simple fait de renseigner sur la qualité de la viande emballée: il s’agit de sensibiliser le public sur la manière dont chacun peut aider à réduire le gaspillage alimentaire. Sachant que la clé pour réduire le gaspillage est la transmission de ce message à la jeunesse d’aujourd’hui, elle a passé un temps considérable à visiter les écoles locales et à parler de ses recherches. «Les élèves doivent savoir pourquoi la réduction du gaspillage alimentaire est importante pour notre monde», explique-t-elle. «Si chaque personne gaspille moins, cette action aura une répercussion énorme sur notre environnement.»

Mots‑clés

MultiSens, innocuité des aliments, sécurité alimentaire, gaspillage alimentaire

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application