Skip to main content

PROGRESSIVE STANDARDS AROUND ICT FOR ACTIVE AND HEALTHY AGEING

Article Category

Article available in the folowing languages:

L’éthique soutient l’élaboration de normes liées aux TIC pour atteindre un vieillissement actif et en bonne santé

Alors que les personnes âgées représentent presque un cinquième de notre population, est-ce que leurs voix sont entendues dans le domaine de la normalisation? PROGRESSIVE s’assure qu’elles le soient en ce qui concerne les TIC pour un vieillissement actif et en bonne santé.

Santé

Selon l’Organisation internationale de normalisation, lorsque les professionnels élaborent des normes, ils devraient inclure les «retours provenant d’un vaste éventail de parties prenantes». Toutefois, lorsqu’il s’agit des 20 % de la population de l’UE que représentent les personnes âgées (65 ans ou plus), ce pourrait ne pas être le cas. Alors que la plupart des personnes âgées sont actives et contribuent à la société en tant qu’entrepreneurs, innovateurs, travailleurs et consommateurs, cet oubli s’avère inquiétant. Mettant en garde contre des solutions descendantes, qui considèrent les personnes âgées comme des problèmes ou des fardeaux, le projet PROGRESSIVE, soutenu par l’UE, a promu les produits TIC et les approches de prestation de services pour un vieillissement actif et en bonne santé à l’aide de normes élaborées de manière conjointe. Fait très important, le projet visait à reconnaître explicitement que les personnes âgées possèdent des connaissances et des compétences en TIC, qu’ils s’y intéressent et, de ce fait, qu’ils doivent être inclus dans le processus de normalisation. PROGRESSIVE a établi de nouvelles références pour les bonnes pratiques relatives aux normes pour les TIC et le vieillissement actif et en bonne santé. Sensibilisant à ces questions, le projet a fourni une plateforme pour discuter et débattre avec un large éventail de parties prenantes, en allant des responsables politiques aux organismes de normalisation (internationaux et nationaux), facilitant surtout la participation des personnes âgées. Les travaux ont compris l’élaboration d’un site web proposant une lettre d’information et fournissant notamment l’accès à des informations sur plus de 250 normes pertinentes. Élaboration conjointe des normes «La plupart des personnes ne sont pas conscientes de l’existence de normes, même si elles influencent tous les aspects de notre vie, garantissant notre sécurité. Il reste encore un long chemin à suivre pour mieux faire connaître les normes, mais il est nécessaire que l’une des conditions préalables soit l’augmentation de l’inclusion et de l’ouverture des normes et des processus de normalisation», explique le Dr Malcolm Fisk, responsable du projet. Élaborant un cadre pour aider à identifier et favoriser les bonnes pratiques, PROGRESSIVE a établi neuf principes éthiques. Ces derniers bénéficient des travaux de l’ancien projet ICT for ALL, financé par l’UE, et celui de l’Organisation mondiale de la santé concernant les villes adaptées aux personnes âgées. Les principes exigent que les services et les produits TIC prennent en compte: l’accessibilité et la maniabilité; l’accessibilité financière; l’autonomie et la responsabilisation; la bienfaisance et la nonmalfaisance; les soins, la protection et le soutien; l’égalité, l’équité et la justice; l’inclusion, la non-discrimination et l’impact social; l’interopérabilité; et la vie privée, la sécurité et la sûreté. Ces principes ont sous-tendu ensuite l’élaboration conjointe de directives, qui peuvent être largement appliquées, ainsi que l’orientation de normes liées spécifiquement à l’interopérabilité, aux communautés adaptées aux personnes âgées et aux maisons intelligentes. Changer les mentalités En reconnaissant les personnes âgées en tant que citoyens actifs et contributeurs dynamiques au sein de ce qui est appelé l’«économie des seniors», PROGRESSIVE contribue aux perspectives de la politique européenne qui soutiennent une inclusion et une intégration sociale plus importantes, tout en favorisant l’innovation et l’activité commerciale liées au vieillissement actif et en bonne santé. L’adoption des travaux du projet sur les directives relatives aux bonnes pratiques, notamment en ce qui concerne l’élaboration conjointe, est en cours de considération par les trois organismes européens de normalisation: le CEN, le CENELEC et l’ETSI. En outre, la sensibilisation à ces questions se poursuit grâce à la plateforme de STAIR, STAIR-AHA, et aux activités des projets de l’UE associés, comme REACH et Homes4Life. «Il ne fait aucun doute que nous avons suivi nos propres conseils, car nous avons mis en place un groupe de travail pour personnes âgées, qui a fourni des retours essentiels sur les principes éthiques, ainsi que sur la forme et l’objectif d’un nouveau forum et organisme de coordination qui est devenu le STAIR-AHA», conclut le Dr Fisk.

Mots‑clés

PROGRESSIVE, normes, personnes âgées, économie des séniors, TIC, vieillissement actif, vieillissement en bonne santé, élaboration conjointe, interopérabilité, communautés adaptées aux personnes âgées, maisons intelligentes, villes intelligentes

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application