CORDIS
Résultats de la recherche de l’UE

CORDIS

Français FR

PAPTIC – The Good Conscience Alternative

Français FR

Une alternative au plastique recyclable défie le marché de l’emballage

S’il est question de la survie des océans, alors des alternatives au plastique nous sont indispensables. Nous en avons désormais une.

CHANGEMENT CLIMATIQUE ET ENVIRONNEMENT

TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES

© PAPTIC

L’une des menaces les plus graves pour notre environnement est la saturation des océans par le plastique. Les créatures marines le mangent, remplissant leurs estomacs de matériau indigeste et causant ainsi leur mort par famine. De plus, les toxines du plastique polluent l’eau et s’immiscent dans la chaîne alimentaire humaine. L’emballage plastique et les sacs à usage unique représentent une source majeure du plastique en milieu marin. Depuis 2014, l’UE restreint ces articles et encourage les alternatives.

Un substitut au plastique recyclable

En réponse à ce besoin, le projet PAPTIC, financé par l’UE, a élaboré un matériau recyclable pour les sacs et destiné à des applications d’emballage flexible. Les noms du produit et du projet proviennent d’un mélange entre les mots en anglais PAPer (PAPier) et plasTIC (plastTIQUE). Ce matériau est un produit unique. Il ressemble et fonctionne comme du papier, mais il offre un toucher attractif et de qualité supérieure semblable à celui du textile. Ce produit a émergé d’une technique finlandaise développée vers 2005, appelée formation de mousse, qui remplace l’eau du papier par de la mousse. Cette mousse est un mélange d’eau, d’air et de tensioactifs. En se basant sur cette précédente technique, l’entreprise a élaboré et breveté son matériau innovant en 2014, commercialisé pour la première fois en 2016. L’objectif de ce projet financé par l’UE était d’accroître la production à une échelle industrielle, par le biais d’une usine de démonstration en Finlande.

Le beurre et l’argent du beurre

«PAPTIC associe les avantages du papier et du plastique, tout en éliminant leurs inconvénients», indique Tuomas Mustonen, fondateur de l’entreprise et coordinateur du projet. PAPTIC est fabriqué à partir de matières premières renouvelables et biodégradables, similaires à celles utilisées pour le papier. Les consommateurs peuvent se débarrasser de PAPTIC à travers leur système de recyclage du papier. Pourtant, contrairement au papier, PAPTIC est durable et résiste au déchirement lorsqu’il est mouillé. Ce produit ne peut pas être entièrement étanche, puisque cela serait incompatible avec sa recyclabilité, mais il présente cependant une résistance aux projections d’eau. PAPTIC est donc quatre à dix fois plus résistant que les papiers standards d’emballage, ce qui signifie que son épaisseur peut être réduite de 30 à 50 %. La résistance de PAPTIC signifie également que les sacs de transport fabriqués à partir de ce matériau peuvent être réutilisés jusqu’à 40 fois. L’autre avantage de ce nouveau matériau est que les fabricants peuvent facilement commencer à le fabriquer. PAPTIC est compatible avec les techniques d’impression sur plastique et papier actuelles, les clients industriels n’ont donc pas besoin de mettre à niveau leurs équipements. PAPTIC est pourtant thermoscellable, à l’instar des films plastiques. Il présente également une meilleure empreinte carbonique par rapport à celle du plastique.

Un potentiel commercial diversifié

Au début, l’intérêt principal de l’entreprise portait sur les sacs de transport. Cet intérêt demeure important, mais l’équipe s’est également développée dans l’e‑commerce, qui enregistre une croissance rapide, et dans les marchés d’emballage des produits. Les emballages de jouets, d’appareils électroniques et de papier toilette sont tout autant d’applications pour lesquelles PAPTIC conviendrait parfaitement. Durant ce projet, les chercheurs ont optimisé ce concept via plusieurs tours d’essais et d’erreurs. Les revers impliquant les organisations partenaires ont donné lieu à la modification des objectifs d’intensification après le démarrage du projet. Néanmoins, l’équipe a réussi à industrialiser ce produit. Comme prévu, l’usine en produit désormais 30 000 tonnes chaque année grâce à un modèle original de fabrication des équipements. «La prochaine étape sera d’ouvrir notre propre usine de production», indique M. Mustonen, «qui concrétisera le plein potentiel de la technologie de moussage de PAPTIC. Il s’agira de la première unité de production au monde basée sur la mousse et destinée à remplacer le plastique». La disponibilité de ce nouveau matériau aidera à réduire la quantité de plastique aboutissant dans les océans. La faune marine aura ainsi une chance de s’en sortir.

Mots‑clés

PAPTIC, plastique, papier, emballage, recyclable, mousse, formation de mousse, recyclage

Informations projet

N° de convention de subvention: 738808

  • Date de début

    1 Novembre 2016

  • Date de fin

    30 Avril 2019

Financé au titre de:

H2020-EU.3.5.

H2020-EU.2.3.1.

  • Budget total:

    € 3 136 875

  • Contribution de l’UE

    € 2 195 812

Coordonné par:

PAPTIC OY