Skip to main content

Augmented Reality Assisted Farmer's Intelligence Toolkit

Article Category

Article available in the folowing languages:

La réalité augmentée pour contribuer à l’amélioration de la productivité agricole

En utilisant des données intelligentes et la réalité augmentée, le projet FIT, financé par l’UE, fournit aux agriculteurs un processus simplifié de gestion des cultures capable de maximiser les investissements et la productivité.

Économie numérique
Alimentation et Ressources naturelles

La population mondiale devrait atteindre les 9,6 milliards d’individus d’ici 2050 – ce qui représente un nombre considérable de personnes à nourrir. La majeure partie de la pression exercée pour répondre à cette demande croissante en alimentation retombe sur les agriculteurs, qui rencontrent déjà des difficultés à surmonter les défis que posent le changement climatique et les conditions météorologiques extrêmes. Pour relever ces défis et être capables de répondre aux exigences liées à la production de demain, les agriculteurs doivent exploiter des données et la technologie pouvant les rassembler et les interpréter pour eux. C’est pourquoi le projet FIT travaille à l’élaboration de nouvelles technologies orientées données conçues spécialement pour la gestion agricole. «FIT emmène l’interaction entre les agriculteurs, leurs champs et cette technologie vers un tout nouveau niveau», indique Pedro Branco, coordinateur du projet FIT. «En fournissant des données intelligentes par le biais d’un affichage en réalité augmentée, nous fournirons aux agriculteurs un processus de gestion agricole davantage simplifié qui maximisera les investissements et les bénéfices, tout en réduisant les coûts et les pertes.»

Fournir des données intelligentes grâce à la réalité augmentée

Le système FIT, développé par le fournisseur de TIC Nexlys Lda., principal partenaire du projet, se trouve au cœur du projet. «En fournissant des données intelligentes grâce à un affichage en réalité augmentée, FIT permettra aux agriculteurs d’interagir avec des actifs opérationnels», explique M. Branco. «Cet objectif sera atteint en connectant et en échangeant des données avec les sous-systèmes technologiques existants tels que l’irrigation, les drones et les machines agricoles robotisées et non robotisées par le biais de l’Internet des objets.» Selon M. Branco, tandis que Nexlys concevait la boîte à outils pour soutenir les agriculteurs dans leurs activités quotidiennes, l’objectif de ce projet était d’évaluer sa capacité à le faire réellement. «Durant l’évaluation de faisabilité, les chercheurs du projet ont défini les créneaux et les besoins des consommateurs, évalué la législation et les aspects éthiques concernés, et identifié et limité les obstacles potentiels à la mise sur le marché», indique M. Branco. «Nous avons surtout déterminé la faisabilité technique de FIT et la façon dont sa commercialisation pourrait aider à relever certains des défis économiques et sociaux auxquels les agriculteurs sont actuellement confrontés.»

Vers une commercialisation

Même s’il est trop tôt pour parler des résultats en détail, M. Branco peut confirmer que ce projet a clairement défini une stratégie de développement et une feuille de route pour la commercialisation. «Cette évaluation confirme que, une fois disponible sur le marché, FIT jouera un rôle crucial dans l’éradication de la faim, en atteignant une sécurité alimentaire, en améliorant l’alimentation et en promouvant une agriculture durable – tout en réduisant les coûts de production et l’utilisation des ressources environnementales», a ajouté M. Branco. On estime que dans les cinq années suivant sa commercialisation, FIT connaitra un retour sur investissement de 207 % et créera plus de 60 nouveaux emplois. Ce projet est actuellement au stade préliminaire de la campagne d’essai de taille moyenne impliquant des agriculteurs portugais et espagnols, dont le premier producteur mondial d’amandes.

Mots‑clés

FIT, réalité augmentée, données intelligentes, agriculteurs, changement climatique, Nexlys, Internet des objets, sécurité alimentaire, agriculture

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application