Skip to main content

V-eliminator, innovative solution for varroa fighting

Article Category

Article available in the folowing languages:

Une technique laser pour une lutte sûre et efficace contre la varroase des abeilles

En tant que pollinisateurs, les abeilles sont d’une importance cruciale pour l’environnement et l’économie. Leur nombre diminuant rapidement, la course est engagée pour stopper ce déclin. Le «V-Laser» pourrait apporter la solution tant attendue.

Alimentation et Ressources naturelles

La pollinisation est le transfert de pollen de la partie mâle d’une plante à une partie femelle, ce qui permet la fertilisation. Les abeilles sont à la base de la pollinisation d’environ 80 % des cultures et plantes sauvages européennes. Chaque année, il a été calculé que les abeilles mellifères, les bourdons et les abeilles sauvages contribuent au moins à raison de 22 milliards d’euros à l’industrie agricole en Europe et 265 milliards d’euros par an dans le monde. Fait alarmant, en dépit de cette importance économique et environnementale, le nombre d’abeilles en Europe aurait diminué de près de 25 % au cours des dernières décennies. Outre l’utilisation de pesticides, l’une des causes principales de la diminution de la population d’abeilles mellifères est l’acarien parasite varroa. Le varroa se reproduit dans la ruche, où il s’accroche aux abeilles immatures et adultes, se nourrissant de leur graisse corporelle, ce qui affaiblit ou tue l’abeille. Le projet «V-eliminator», soutenu par l’UE, a mis au point le premier système laser micro-ciblé pour l’élimination massive des varroas chez les abeilles mellifères. Il offre une solution beaucoup plus sûre et efficace que les alternatives actuelles (élimination chimique et mécanique).

Élimination du varroa

Le système «V-eliminator» (avec le produit actuellement appelé «V-laser») se compose d’une caméra, d’un scanner Galvo, d’un laser basse puissance et d’un ordinateur à carte unique, placés à l’entrée de la ruche. Le système utilise la technologie de vision par ordinateur pour suivre les abeilles et détecter les infestations potentielles de varroas. Il est géré par un logiciel qui, en plus des algorithmes de vision par ordinateur permettant d’identifier les acariens, comprend un système de contrôle qui, lors de la détection, brûle les acariens avec le faisceau laser. Le système peut être alimenté par une batterie solaire ou un adaptateur secteur. Chose fondamentale, contrairement aux méthodes traditionnelles de lutte contre les acariens, comme l’élimination mécanique, qui nuit aux abeilles, ou l’élimination chimique, qui peut avoir des effets secondaires sur les abeilles, le procédé V-laser est sans danger pour celles-ci. «Tout a commencé avec un apiculteur, également inventeur, qui était très peu satisfait des solutions existantes. Au départ, cela ressemblait à une solution tout droit sortie d’un film de science-fiction. Aujourd’hui, nous en faisons une réalité», déclare Andrej Stanković, coordinateur du projet, basé au Groupe Zorn en Slovénie. L’optique de déviation du faisceau (qui permet de dévier un faisceau laser sur deux axes pour plus d’efficacité) et la vision optique étant maintenant opérationnelles, des tests en laboratoire ont été effectués sur les acariens varroa pour déterminer la puissance laser et les temps d’exposition nécessaires.

La contribution de l’apiculture

Par la pollinisation, les abeilles et autres pollinisateurs assurent la reproduction d’une gamme de plantes cultivées et sauvages (essentielles à la production alimentaire mondiale et à la sécurité alimentaire) tout en préservant efficacement la biodiversité. Les efforts visant à atténuer le déclin de la population d’abeilles se heurtent à des difficultés; par exemple, la pollinisation manuelle est extrêmement exigeante en main-d’œuvre, lente et coûteuse. «Le recours au V-laser sera bénéfique pour les apiculteurs européens de trois façons. Tout d’abord, il augmentera leur compétitivité grâce à des coûts de production inférieurs. Ensuite, leur rendement s’améliorera grâce à l’élimination permanente du varroa pour des abeilles en meilleure santé. Enfin, il revitalisera l’intérêt pour l’apiculture», déclare M. Stanković. Un prototype est prêt et l’équipe est à présent à la recherche d’investissements pour développer la technologie en vue de sa commercialisation. Les étapes prévues pour atteindre ce point sont les suivantes: des tests de performance à plus grande échelle en laboratoire et en conditions réelles; la miniaturisation du boîtier; l’intégration des composants; ainsi que l’amélioration de la commande laser, du moteur Galvo et du logiciel de vision par ordinateur.

Mots‑clés

V-eliminator, v-laser, abeille, varroa, acarien, parasite, sécurité alimentaire, apiculture, pollinisateur, biodiversité, pesticide

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application