CORDIS
Résultats de la recherche de l’UE

CORDIS

Français FR

A sustainable highly efficient cultivation system that produces plant-based, organic, and healthy food ingredients

Informations projet

N° de convention de subvention: 878259

  • Date de début

    1 Septembre 2019

  • Date de fin

    31 Decembre 2019

Financé au titre de:

H2020-EU.3.

H2020-EU.2.3.

H2020-EU.2.1.

  • Budget total:

    € 71 429

  • Contribution de l’UE

    € 50 000

Coordonné par:

ARBOREA LTD

Français FR

Un projet de culture de microalgues propulse une révolution verte dans la production alimentaire mondiale

Le projet BioSolar Leaf développe actuellement des panneaux de croissance pour microalgues alimentés par du dioxyde de carbone et la lumière du soleil, avec pour objectif de nourrir un monde plus vert, peuplé d’êtres humains en meilleure santé.

Alimentation et Ressources naturelles
© Julia Ardaran, Shutterstock

La population mondiale devrait croître à près de 10 milliards d’individus d’ici le milieu du siècle. La demande alimentaire augmentera parallèlement: les estimations indiquent que cette dernière atteindra 3 milliards de tonnes par an d’ici 2050, ce qui représente une hausse de 43 % par rapport à 2009. Cela exercera une pression immense sur les chaînes d’approvisionnement existantes, ainsi que sur l’environnement. La pandémie de coronavirus actuelle a également mis en évidence la fragilité des approvisionnements alimentaires mondiaux, ainsi qu’une nécessité de renforcer la production alimentaire à travers le monde. Pour garantir l’accès pour tous à des sources de nourriture sûres et saines de grande qualité, sans engendrer de dommages graves et irréversibles envers l’environnement, la production doit devenir durable. Les sociétés agroalimentaires commencent à changer leurs méthodes et se tournent donc vers des méthodes de production alimentaire alternatives. Avec l’aide d’un financement issu du programme Horizon 2020, le projet BioSolar Leaf, dirigé par la société Arborea basée à Londres, développe les systèmes nécessaires pour propulser cette révolution. La société développe la BioSolar Leaf (feuille biosolaire), une plateforme de culture exploitant l’énergie solaire pour faire pousser de minuscules plantes comme les microalgues, les diatomées et du phytoplancton, sur de grandes structures en forme de panneaux. Ces plateformes peuvent s’intégrer dans pratiquement tous les environnements et à toutes les structures, et alimentent la croissance des plantes avec seulement du dioxyde de carbone et la lumière du soleil. «L’avantage unique de cette technologie est qu’elle permet de réguler automatiquement et de maintenir les conditions de croissance optimales de manière homogène et à grande échelle, tout en étant capable d’absorber le dioxyde de carbone à de faibles concentrations à partir de gaz d’échappement», explique Julian Melchiorri, directeur général d’Arborea et coordinateur du projet BioSolar Leaf. «Ce faisant, elle a créé une plateforme de production alimentaire radicalement plus performante, aboutissant à une solution évolutive qui nécessite peu de capitaux pour produire des ingrédients nutritionnels et des protéines de manière durable, efficace et abordable.»

Des plateformes de croissance

BioSolar Leaf est une plateforme d’ingénierie biochimique conçue pour produire de tels micro-organismes en masse, en exploitant l’énergie du soleil. Ces organismes contiennent un large éventail de nutriments, comme des lipides, des glucides, des protéines et des antioxydants. Ils fournissent le rendement le plus élevé parmi les protéines végétales, ce qui assure des gains de productivité considérables. Les plateformes n’utilisent pas de terre, ce qui signifie qu’elles peuvent être disposées dans des zones présentant un sol totalement dégradé, et même être utilisées dans des milieux désertiques. Les ingrédients sont directement extraits des cellules de ces micro-organismes dans leurs formes les plus pures. Les sociétés agroalimentaires peuvent les utiliser pour créer une grande variété d’aliments, allant de la fabrication de suppléments protéinés aux alternatives végétales à la viande. Grâce à sa technologie unique, ce système peut également exploiter la plupart des gaz de rejets industriels pour alimenter la production, créant ainsi des avantages supplémentaires pour l’environnement. Par ailleurs, les plateformes elles-mêmes capturent le carbone de manière encore plus efficace qu’une parcelle de zone boisée de taille équivalente.

Diversification

Le projet BioSolar Leaf a permis à l’équipe de réaliser une analyse commerciale et technique du système de culture. Ils ont pu identifier un produit viable pour le marché européen et ont également ciblé un flot de clients potentiels ayant montré de l’intérêt pour ces produits. Alors que le projet s’est concentré sur les micro-organismes pour l’industrie alimentaire humaine, les schémas de croissance futurs pourraient se diversifier. «Les mêmes plateformes pourraient produire des aliments pour l’aquaculture, ou fournir des produits biochimiques pour d’autres secteurs comme l’industrie cosmétique», affirme M. Melchiorri.

Mots‑clés

BioSolar Leaf, production alimentaire, demande alimentaire, approvisionnements alimentaires, plante, micro-organismes, microalgues, suppléments protéinés, culture, alternatives à la viande

Informations projet

N° de convention de subvention: 878259

  • Date de début

    1 Septembre 2019

  • Date de fin

    31 Decembre 2019

Financé au titre de:

H2020-EU.3.

H2020-EU.2.3.

H2020-EU.2.1.

  • Budget total:

    € 71 429

  • Contribution de l’UE

    € 50 000

Coordonné par:

ARBOREA LTD