Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Voler, qu'il pleuve ou qu'il vente

Désormais, les horaires de vols et la sécurité des transports aériens ne seront plus affectés par les conditions atmosphériques, grâce à l'utilisation du système de vision synthétique et de sa version renforcée, améliorant ainsi la compétitivité et la sécurité des compagnies aériennes.

Économie numérique

De mauvaises conditions météorologiques sont fréquemment responsables de retards et d'annulations de vols, qui pénalisent financièrement les lignes aériennes, voire mettent en danger la sécurité des vols, particulièrement lors de l'atterrissage et du décollage. Dans ce contexte, le projet AWARD a utilisé des technologies émergentes afin de sécuriser le transport aérien par mauvaises conditions météorologiques, et cela sans nécessiter l'installation ni la maintenance d'équipements onéreux et complexes. Les systèmes EVS et SVS (système de vision synthétique / système de vision renforcée) ont été développés en vue de fournir à l'équipage une perception visuelle du monde extérieur (image vidéo), avec indications de guidage (symbolique). L'EVS est basé sur une imagerie fidèle formée par la fusion des capteurs et de la base de données, tandis que le SVS s'appuie sur la combinaison de la position précise de l'appareil et des images de synthèse fournies par la base de données. Les deux concepts ont été évalués selon diverses applications, en termes de performance, de fiabilité, d'intégrité et d'acceptabilité humaine. Pour l'EVS, les essais ont consisté en deux campagnes de vols tests sur un appareil dédié à la recherche, tandis que le SVS a été testé dans un simulateur complet de vol à base mobile. Les deux systèmes, acceptés par les pilotes d'essai, ont été jugés comme étant d'un grand intérêt opérationnel et les futurs systèmes pourraient assurer leur conformité avec les réglementations existantes. Deux systèmes différents sont prévus pour l'EVS, avec des intérêts opérationnels différents. À court terme, des systèmes majeurs étant disponibles (HUD, FLIR, unité de traitement), un système de capteur à 2 FLIR (radar thermique à balayage frontal) peut être utilisé pour compléter le guidage par les systèmes GPS différentiels, par visibilité médiocre. La pénétration du brouillard pourra également être améliorée lors des futures recherches sur le SVS, le but étant la confirmation du potentiel du système à voler dans des conditions de cat. III (atterrissage aux instruments, catégorie III mauvaise visibilité). Des améliorations des performances à l'atterrissage pourraient même confirmer la conformité avec les réglementations actuelles. En ce qui concerne la sécurité, il a été prouvé que les caractéristiques spécifiques du système permettent la détection, sur la base de quelques images seulement, des dysfonctionnements dans le processus de génération graphique, ce qui assurera, à l'avenir, la conformité avec les normes en matière de sécurité. Autres sites pertinents: revue finlandaise en ligne de simulation de vol, http://koti.mbnet.fi/~abentley/cat3/ et "Aviation Glossary" (Lexique de l'aviation), http://www.aopa.ch/xgloss.htm

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application